Cohésion sociale : Les femmes de la cité de Niokio 1 organise la journée des communautés

Les membres de l’association des femmes unies de Nioko1 (AFUN 1) ont organisé la première édition de la journée des communautés ce dimanche 18 septembre 2022 au sein de la cité SONATUR à Saaba. Cette activité a réuni une dizaine de communautés nationales et étrangères résidentes dans la zone. 

La suite après cette publicité

Venues d’horizon divers, les membres de l’association des femmes unies de Nioko1 (AFUN 1) ont voulu à travers la journée des communautés renforcer la cohésion sociale entre les habitants de la cité. Le thème retenu pour cette première édition est « Diversité culturelle et sport au service de la cohésion sociale et de la paix dans la cité SONATUR Nioko1 ».

La présidente de l’association, Safoura Yankiné, a expliqué que l’objectif est que les différentes communautés puissent fraterniser, renforcer la cohésion sociale et la solidarité.

 « Cette célébration répond à l’idée du bien vivre ensemble qui repose sur le respect mutuel, l’acceptation de la pluralité des opinions, la tolérance religieuse, le bon voisinage, des interactions dans l’ouverture et la coopération, des relations bienveillantes et un désir commun de paix fondé sur le refus de s’ignorer ou de nuire », a-t-elle indiqué.

Exposition des communautés

A l’écouter, à travers ce thème, l’association a voulu magnifier les valeurs culturelles ancestrales, socle d’une communauté inclusive et respectueuse de la personne humaine. Pour cette première édition les communautés qui participent sont, entre autres, une dizaine de communautés nationales et deux étrangères à savoir le Niger, le pays à l’honneur, et le Tchad.

La présidente de l’association a fait savoir que ces communautés ne sont pas les seules qui vivent dans la cité, mais ce sont celles qui ont pu s’associer à l’évènement.

Prestation des communautés

Durant la journée, chaque communauté a exposé son identité culturelle à savoir des mets locaux, des objets d’art et culturel et des prestations de troupes de danse.

Egalement, un tournoi maracana, un match de gala entre les « mossi » et les « samo », des dépistages gratuits et une campagne de don de sang ont constitué des activités de cette édition. Le parrain de cette première édition, Rémi Kaboré, a salué l’initiative et a noté que cette journée va « permettre de relancer la solidarité et la vraie entre les habitants de la cité ».

Maimouna Soma, vice-présidente de l’association et marraine de cette édition, a noté que le thème trouve sa source dans le contexte actuel. « Comment peut-on vivre en sécurité si on ne connait pas son voisin ? » s’est-elle interrogée. Zakaria Kinda, représentant le président de la délégation spéciale, a fait savoir que la commune rurale de Saaba est « l’Afrique en miniature » car plusieurs communautés africaines vivent dans la localité.

Jules César KABORE 

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page