Mode : Une vingtaine de jeunes couturiers formés en design de mode   

La formation des jeunes stylistes en design de mode exécutée grâce à l’appui financier du Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT) a connu son épilogue ce jeudi 3 novembre 2022 à Ouagadougou. Un projet sous la coupole du Groupe des Actions de la Mode Éthique qui a permis de faire une remise à niveau d’une vingtaine de participants en design pendant deux semaines.

La suite après cette publicité

Du 10 au 22 octobre 2022, ce sont 20 jeunes soit 15 femmes et 5 hommes qui ont pris part à cette formation en design de mode. Ainsi donc, des modules comme la maîtrise du Faso danfani, le perfectionnement en coupe couture et technique de design, la  gestion de projet, la maîtrise des outils de l’entreprise de couture sont entre autre les modules dispensés aux apprenants.

Fidèle Yaméogo, secrétaire général du Groupe des Actions de la Mode Éthique (GAME) a exprimé toute sa satisfaction quant à l’effectivité de la formation. Il a d’ailleurs décliné les objectifs de la formation en expliquant que le but est qu’après la formation, les jeunes là soient capables de gérer très bien leurs entreprises c’est à dire la gestion financière et la gestion des ressources humaines.

« Il y a des difficultés dans le domaine pour aller de l’avant. Il faut se faire perfectionner. C’est un manque que les jeunes couturiers ont dans leurs différentes entreprises. Une fois que les jeunes ont la capacité de maîtriser ces différents outils, cela leur permettra de gérer leurs entreprises », a-t-il souligné d’entrée de jeu.

Fidèle Yaméogo, secrétaire général du Groupe des Actions de la Mode Éthique (GAME)
Fidèle Yaméogo, secrétaire général du Groupe des Actions de la Mode Éthique (GAME)

L’un des participants, Romaric Tougma a apprécié le bien-fondé de la formation qui lui a permis de se perfectionner dans la coupe et la découpe du Faso danfani. « J’ai eu beaucoup d’expériences en termes de la mode et en termes de confection de Faso danfani », a-t-il apprécié.

Aussi il n’a pas manqué de remercier tous ceux qui ont participé à la concrétisation de ladite formation. Nonobstant, Romaric Tougma a émis la doléance d’un autre accompagnement à leur égard pour ce qui concerne d’autres modules de formation afin de parfaire leur apprentissage.

Jean Yves Sawadogo par ailleurs chargé des études et de la statistique au FDCT
Jean Yves Sawadogo par ailleurs chargé des études et de la statistique au FDCT

Pour le représentant du Fond de Développement Culturel et Touristique (FDCT), Jean Yves Sawadogo par ailleurs chargé des études et de la statistique au FDCT,  les doléances des apprenants seront examinées et prises en compte. « Je suis très content parce que pendant deux semaines, ses bénéficiaires ont vu leur capacité renforcer de la mode et du design. Ce qui va leur permettre d’être plus compétitif sur le terrain et accroître leur part de marché. D’ailleurs nous sommes ouverts à toutes sollicitations pour un accompagnement pourvu qu’on nous propose un projet vraiment pertinent », s’est-il exprimé.

Pour rappel, le projet de GAME qui est à l’origine de la  formation des apprenants a été possible grâce à l’accompagnement financier de la FDCT. Il avait été en concurrence avec plus d’une centaine de projet dont il en  est sorti  victorieux.

Aminata Catherine SANOU 

Burkina 24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page