Le réseau «Change the game academy » pour un développement endogène du Burkina Faso

Les membres du réseau «Change the game academy Burkina Faso » étaient face aux professionnels des médias ce vendredi 20 janvier 2023 à Ouagadougou. Ce, pour parler de l’historique du réseau, ses objectifs, les activités déjà menées et celles à venir au titre de l’année en cours. 

La suite après cette publicité

Le réseau «Change the game academy Burkina Faso» est constitué d’une dizaine d’associations qui veulent promouvoir le développement local endogène au Burkina Faso. Aussi ce réseau, ambitionne-t-il optimiser la concertation, la solidarité et la coordination entre les acteurs du développement endogène tout en renforçant et consolidant les capacités de ses membres afin qu’ils boostent le développement endogène au Burkina Faso.

Pour ce qui est des activités réalisées, Salifou Sodré, président du réseau a renseigné qu’en 2019, six associations formées par le concours de l’Association burkinabè de Fundraising dans les zones touchées par le terrorisme ont reçu des demandes d’aide des populations déplacées internes. Et il fallait agir, dit-il.

Salifou Sodré, président du réseau

« Ces demandes ont été soumises à l’Association burkinabè de Fundraising (ABF) qui a réuni ces six associations en réseau pour la première fois afin de réfléchir pour faire face à la demande de la crise humanitaire », a-t-il rappelé.

Salifou Sodré a rapporté qu’une demande de financement a été élaborée et l’ABF a approché un de ses partenaires qui a répondu favorablement à la requête. « Plus de 30 000 personnes ont bénéficié de ce soutien alimentaire et au moins 300 élèves ont pu reprendre le chemin de l’école dans leurs villages ou dans leurs villes d’accueil », a fait savoir Salifou Sodré.

En 2020 selon le président du réseau «Change the game academy Burkina Faso», ils ont participé à la lutte contre le COVID-19 à travers la campagne «s’attaquer au coronavirus au Burkina Faso ». Ils ont à cet effet, mobilisé des ressources et initié des séances de sensibilisation des populations sur la maladie en collaboration avec les autorités.

Des journalistes avec quelques membres du réseau

«Ces associations ont une fois de plus montré leurs capacités de travailler en réseau et que chacune peut être utile à la communauté dans sa zone d’intervention selon ses forces», a-t-il souligné en ajoutant qu’en 2023, ils vont continuer à travailler dans ce sens pour booster le développement endogène du Burkina Faso malgré la situation sécuritaire difficile qui empiète sur la mise en œuvre de leurs activités.

Pour les membres de ce réseau, la situation sécuritaire ne va pas s’améliorer d’un coup. Alors, ils invitent les Burkinabè à s’adapter à la situation et à travailler pour le développement endogène du pays.

Abdoulaye Sawadogo, directeur général de l’Association burkinabè de Fundraising et par ailleurs, le trésorier du réseau a fait savoir qu’ils vont travailler sur deux axes. Le premier consiste à développer des projets pour la mobilisation des ressources afin de contribuer au développement endogène local. Le second axe consistera à faire un plaidoyer auprès des autorités.

Abdoulaye Sawadogo, directeur général de l’ABF et trésorier du réseau

«Dieu merci aujourd’hui, les nouvelles autorités ont cette vision. Et nous allons profiter les approcher pour qu’ensemble, on réfléchit pour voir qu’est-ce qu’il faut faire pour travailler ensemble à changer des mentalités.

Parce que c’est un travail de changement de mentalité. Qu’est-ce qu’il faut faire pour inciter les donateurs potentiels et contribuer au développement.

Moi, je ne suis pas contre un opérateur économique qui donne 200 millions aux Etalons ou bien 600 millions aux Etalons mais je pense qu’il y a plus d’urgent que ça. Et si on orientait ces fonds là dans les projets de développement, je pense qu’on pourra s’en sortir », a-t-il clos.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page