Présidence de l’UNIR/MPS : Me Bénéwendé Sankara passe le témoin après 22 ans

Le parti Union pour la Renaissance-Mouvement patriotique sankariste (UNIR-MPS) a officiellement fait un changement de dirigeant. À présent, le Pr Augustin Loada est premier responsable par intérim de ce parti politique en attendant les assises nationales du parti pour désigner officiellement le président du parti. Pour l’heure, Me Bénéwendé Stanislas Sankara a donné le bâton de commandement du parti au président par intérim Professeur Augustin Loada ce samedi 21 janvier 2023 au siège de l’UNIR-MPS. 

La suite après cette publicité

 C’est un jour anniversaire de la naissance du président Thomas Sankara, un 21 décembre 2022 que Me Bénéwendé Stanislas Sankara a décidé de se retirer de la présidence du parti UNIR-MPS. C’est ce qu’a rappelé le Secrétaire général adjoint du parti, Dr Nathanaël Congo, à l’entame de cette cérémonie de passation de charge entre Me Bénéwendé Sankara, président sortant, et Pr Agustin Loada, président entrant de l’UNIR/MPS. À l’entendre, Me Sankara, premier président de ce parti, l’a dirigé pendant 22 ans.

Les rênes du parti sont désormais dans les mains du Pr Loada. Même si cela est de façon intérimaire, Me Sankara n’a pas hésité à rappeler les valeurs de son parti et son idéal sankariste au Pr Loada afin que lui aussi puisse tenir la dragée haute. « Nous sommes un parti de masse, d’engagement, de conviction, de combat pour une nouvelle société fondée et bâtie sur des valeurs que nous défendons », a-t-il dit.

Me Bénéwendé Sankara passe le flambeau au Pr Augustin Loada

Puis il a rassuré le Pr Augustin Loada de son soutien, de celui du parti et de la population entière qui aspirent à l’idéologie du président Thomas Sankara pour un Burkina meilleur.

Quant au président par intérim entrant, Pr Augustin Laoda, il a salué le courage et le dévouement de son devancier Me Sankara. Pour la bonne marche de ce parti, il a promis de s’inscrire dans la continuité des idéaux du parti en tenant compte de toutes les classes sociales qui le constituent.

Il a ainsi comparé les militants de l’UNIR-MPS à un orchestre pour montrer à quel point ils sont tous importants. « Nous voulons aller loin. C’est pourquoi nous voulons marcher avec les autres camarades et porter cette lourde charge comme le ferait un chef d’orchestre qui a besoin de la partition de tous les musiciens de son orchestre pour chanter dans l’harmonie ». Enfin il a pris l’engagement et fait le serment de ne jamais trahir la ligne du parti et d’œuvrer à son renforcement.

Hamadou OUEDRAOGO 

Véronique Traoré (Stagiaire) 

Burkina 24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page