Infrastructures publiques : Dr Martin Sawadogo propose d’évaluer l’efficacité des maitres d’ouvrage

publicite
Mention très honorable avec autorisation du jury de publier sa thèse, Martin SAWADOGO est désormais docteur en Droit public, spécialité Droit administratif. Dans son document de 410 pages, il évoque les infrastructures publiques qui sont construites grâce au recours d’un maitre d’ouvrage et qui souvent sont de très mauvaise qualité et également dépensent des milliards pour leurs réalisations. 
Martin Sawadogo, doctorant en Droit à l’Université Thomas SANKARA a soutenu sa thèse « Le régime juridique de la convention de maitrise d’ouvrage publique déléguée au Burkina Faso et au Sénégal. Etude sur l’évolution du droit des contrats administratifs » le Jeudi 22 juin 2023 à l’Université Thomas SANKARA.
Dr Martin Sawadogo
Dr Martin Sawadogo

La maitrise d’ouvrage publique déléguée

Le document de 410 pages de Martin Sawadogo évoque le problème des infrastructures publiques du Burkina Faso et du Sénégal. Le nouveau Docteur de l’Université Thomas SANKARA de Ouagadougou part du constat selon lequel depuis son ascension à l’indépendance le Burkina Faso et le Sénégal ont vite compris que si le problème des infrastructures publiques n’était pas résolu, il serait inutile d’espérer un quelconque développement.
Pour lui, dès lors, les modalités de réalisation des infrastructures publiques vont connaitre une profonde mutation à partir de la fin des années 1980 : de la régie, on est passé à l’externalisation à travers le recours aux conventions de maitrise d’ouvrage public déléguée.
Il ajoute que conscient des enjeux sociaux et économiques importants de cette nouvelle technique contractuelle, le législateur communautaire UEMOA adoptera, dès 2005, les directives n°04 et n°05 qui vont étoffer les dispositifs juridiques burkinabè et sénégalais relatifs à la maitrise d’ouvrage publique déléguée.
Plus de trois décennies après l’institutionnalisation de ce procédé contractuel au Burkina Faso et au Sénégal, Martin Sawadogo affirme que son étude se propose non seulement d’évaluer son efficacité, au plan pratique, mais aussi et surtout de mesurer, au plan théorique, son incidence sur le régime juridique des contrats administratifs.
Dr Martin Sawadogo
Dr Martin Sawadogo
En défendant sa thèse de 410 pages, Martin Sawadogo a été élevé au grade de Docteur avec la mention très honorable avec l’autorisation du jury de publier sa thèse. Pour la suite de sa carrière, le désormais docteur en Droit public, spécialité Droit administratif compte embrasser une carrière d’enseignant-chercheur et de consultant sur ses domaines d’expertises.
Il faut noter que Dr Martin Sawadogo  a inscrit pour la première fois le nom de son université « l’Université Thomas SANKARA », sur le tableau des lauréats du concours « Ma thèse en 180 seconde » lors de la 4e édition du concours national. Il est le premier Burkinabè à défendre les couleurs du Burkina Faso au Canada à Montréal lors du concours international qui s’est tenu en octobre 2022.
Saly OUATTARA
Burkina24
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page