Burkina Faso : Lancement de la phase 2 du projet « Bâtir des socles de protection sociale pour tous »

publicite

Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale a procédé au lancement du projet « Bâtir des socles de protection sociale pour tous : Programme phare mondial de l’OIT au Burkina Faso », ce lundi 28 août 2023. Ce programme, qui fait du Régime d’assurance maladie universelle (RAMU) son cheval de bataille, entend dans sa mise en œuvre accompagner le gouvernement pour assurer une protection sociale (maladive) à tous surtout dans les secteurs informels. 

La suite après cette publicité

Dans le cadre du programme phare Mondial sur les socles de protection sociale de l’OIT, le gouvernement du Burkina en collaboration avec l’OIT et le Royaume de Belgique a procédé au lancement de la phase 2 du programme « Bâtir des socles de protection sociale pour tous » ce lundi 28 août 2023.

La phase 2 de ce projet comme la précédente phase, a pour objectif principal, selon le coordinateur national du projet, Adama Sanou de renforcer la protection Sociale au Burkina Faso à travers l’extension de la Couverture santé aux travailleurs de l’économie Informelle et du monde rural. « Depuis un certain moment, vous avez appris que le gouvernement a une politique pour une assurance maladie pour tous. Mais depuis, ce projet est au ralenti. 

Donc nous ici avec ce projet nous voulons contribuer à ce que cette politique soit mise sur pied. C’est-à-dire œuvrer à ce que cette machine soit mise en marche. Les questions de finances ne devraient pas être un problème pour tout Burkinabè lorsqu’il s’agit de sa santé », a indiqué le coordinateur du projet.

A écouter Fréderic Lapeyre, Directeur du bureau Pays de l’OIT pour le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, Le Mali, le Niger et le Togo, ce projet vient pour renforcer les efforts déjà engagés par le Burkina à travers sa politique nationale. Il s’agit ici plus concrètement d’étudier toutes les chaînes entrant dans la mise en œuvre de cette assurance maladie afin de permettre d’abord sa mise en œuvre ensuite son extension sur le monde rural et l’économie informelle.

« Bien que des régimes légaux de sécurité sociale existent dans tous les pays, la couverture est extrêmement limitée et se cantonne aux travailleurs de l’économie formelle. Nous avons une responsabilité commune de faire en sorte que l’assurance maladie soit une réalité pour tous les Burkinabè quel que soit leur niveau de revenus », a assuré Fréderic Lapeyre.

La réalisation de ce projet est possible grâce à l’accompagnement de l’ambassade du royaume de la Belgique. Son lancement a été présidé par le ministre d’État en charge de la protection sociale Bassolma Bazié. Il a d’ailleurs assuré que le gouvernement travaille d’arrache-pied pour que l’assurance maladie soit une réalité pour tous.

Au Burkina Faso l’adoption de la loi n°060-2015/CNT Instituant le Régime Assurance Maladie Universelle (RAMU), en septembre 2015, la création de la Caisse Nationale, d’Assurance Maladie Universelle (CNAMU) en 2018 et la Caisse d’assurance maladie des armées en 2020 sont régies par la convention 102.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page