Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) : Les acteurs en conclave à Ouagadougou

publicite

Ouvert depuis le 12 octobre 2023, l’atelier des états généraux sur la mise en œuvre de la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) au Burkina Faso, a connu son épilogue ce samedi 14 octobre 2023, à Ouagadougou.  

La suite après cette publicité

D’un point de vue général, l’objectif des états généraux est de contribuer à atteindre le plein développement de la GIRE au Burkina Faso. Spécifiquement, cet atelier entendait analyser les acquis et les perspectives du cadre institutionnel et juridique de la mise en œuvre de la GIRE au Burkina Faso ; du financement interne externe de la GIRE au Burkina Faso ; de la réalisation concrète et pratique des activités de protection, prévention et restauration des ressources en eau au Burkina Faso; du Système National d’Information sur l’Eau.

En outre, cette session sur les états généraux a porté sur 4 axes principaux. Le premier axe a concerné le cadre institutionnel de la GIRE. L’axe 2 était la contribution financière en matière d’eau, le financement de la GIRE. Le 3e c’était les acteurs de mobilisation de la GIRE. Et quant au dernier axe, il parlait du système d’information national de l’eau.

Pour les participants, c’est une initiative à saluer, au regard de son impact. « C’est une session vraiment très intéressante, qui nous a permis de faire l’état des lieux de la gestion intégrée des ressources en eaux au Burkina Faso, et également dégager les acquis et les difficultés en matière de gestion des ressources en eaux au Burkina Faso », a souligné Ezéchias Ouédraogo, agent à la direction régionale de l’eau et de l’assainissement du Centre-est.

Ces cadres d’échanges ont également permis de relever des recommandations sur l’amélioration de la gestion des ressources en eaux au Burkina Faso. Parmi ces recommandations, on peut noter entre autre « l’amélioration des services de gestion des ressources en eaux, le financement endogène en ce qui concerne les activités de gestion des ressources en eaux. Il y a également l’opérationnalisation de certains services qui entrent dans le cadre de la gestion intégrée des ressources en eaux », a cité Ezéchias Ouédraogo.

Ezéchias Ouédraogo, agent à la direction régionale de l’eau et de l’assainissement du Centre-est

« Mise en œuvre de la GIRE au Burkina Faso : acquis, défis et perspectives », c’est le thème autour duquel se sont articulés les échanges. Cet atelier était placée sous le patronage du Premier ministre Me Apollinaire Kyelem de Tambela.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24 

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page