Recherche scientifique au Burkina Faso : Les toges des chercheurs sont désormais en Faso Danfani

publicite

La Cérémonie solennelle de port de la toge unique en Faso danfani des Institutions d’Enseignement Supérieur et de Recherche (IESR) a eu lieu ce mardi 28 novembre 2023 à l’université Joseph KI-Zerbo de Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

En juin 2023, le gouvernement du Burkina Faso a adopté un décret portant promotion du port du Faso Danfani, du Koko Dunda, et autres tissus traditionnels lors des cérémonies officielles. Conformément à cette vision, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique entre dans ce processus à travers le port de toge unique en Faso Danfani.

La cérémonie de ce jour consacre désormais le port de la toge unique en Faso Danfani pour tout enseignant-chercheur, enseignant hospitalo-universitaire et chercheur des Institutions d’Enseignement Supérieur et de Recherche (IESR) lors des soutenances et autres activités académiques et également lors des cérémonies officielles au niveau national et international.

Pr Adjima Thiombiano, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

Le milieu de la recherche scientifique entre dans un moment de renaissance à travers le port de cette nouvelle tenue pleine de symbolisme, selon le Pr Adjima Thiombiano, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

À l’entendre, en portant cette toge, les chercheurs s’inscrivent dans l’affirmation de leur identité, et de leur attachement à la vision du peuple burkinabè pour sa souveraineté. « En portant aujourd’hui cette nouvelle toge, vous êtes désormais investis tout comme le reste des enseignants chercheurs, enseignants hospitalo-universitaires et chercheurs du Burkina Faso, dans votre responsabilité historique de vous départir entièrement de toutes insuffisances dans l’exercice de vos fonctions et de devenir de réels ambassadeurs d’IESR totalement débarrassés de toutes les tares, à savoir des IESR où on cultive des valeurs qui honorent le nom de notre pays, le Burkina Faso », s’est-t-il adressé aux chercheurs.

Le premier ministre Apollinaire Joachimson KYELEM de Tambela

Cet acte traduit l’aboutissement d’une volonté politique du gouvernement de la transition, selon le Premier ministre Me Apollinaire Joachimson KYELEM de Tambela.  Aussi dit-il, le port du Faso Danfani est un message à double caractère. « Il y a un caractère économique parce que c’est un produit du territoire et ce sont nos couturiers qui en bénéficient. Le deuxième élément, c’est le caractère culturel. C’est pour faire comprendre aux gens que nous aussi, nous avons des choses ici qui peuvent être enviées ailleurs », a-t-il souligné.

Cette cérémonie de port de toge en Faso Danfani était couplée avec la remise des toges aux récipiendaires des sessions 2021 et 2022 des Comités Consultatifs Interafricains et ceux du concours d’agrégation de médecine humaine, pharmacie, odontostomatologie, session 2022, médecine vétérinaire et productions animales du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES), des Institutions publiques d’Enseignement Supérieur et de Recherche du Burkina Faso.

La remise des toges aux récipiendaires des sessions 2021 et 2022

Ces promus sont au nombre de 576 dont 372 pour la session 2021 et 204 pour la session 2022. Il s’agit de 270 Maitres Assistants/Chargés de recherche, 187 Maitres Conférences/Maîtres de recherche, 45 Maitres Conférences Agrégés et 74 Professeurs titulaires/Directeurs de recherche.

En termes de genre, les femmes sont au nombre de 109, soit 19%. Un résultat certes appréciable selon le professeurs Kobiané, président de l’Université Joseph Ki-Zéro, mais qui interpelle quant aux efforts à déployer en matière de promotion des carrières féminines dans l’enseignement supérieur et la recherche.

La toge est conçue avec de la cotonnade 100% burkinabè exclusivement tissée à la main dont les textiles choisis sont le reflet des efforts de valeureux producteurs du coton et tisserands qui mettent en œuvre leurs efforts pour mettre en lumière la créativité à la Burkinabè. 

La Cérémonie de port de toge unique s’est tenue sous le thème « Place des Institutions d’Enseignement supérieur et de Recherches (IESR) dans la construction de l’identité et l’affirmation de la souveraineté pour un développement endogène du Burkina Faso ».

Akim KY

Burkina 24

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page