La COP28 s’ouvre avec pour objectif « la mise en œuvre du fonds sur les pertes et dommages des pays vulnérables »

publicite

La 28e conférence de l’ONU sur le changement climatique (COP28) s’est ouverte ce jeudi 30 novembre 2023, à Dubaï, aux Émirats arabes unis, avec une décision historique : l’adoption de la mise en œuvre du fonds destiné à financer les « pertes et dommages » climatiques des pays vulnérables. Un pas pour espérer dégripper les tensions financières entre le Nord et le Sud, en parallèle des négociations sur les énergies fossiles. 

La suite après cette publicité

A ce rendez-vous mondial, les pays africains demandent des financements pour développer les énergies renouvelables sur le continent. Cela représenterait une somme de 600 milliards de dollars. Ils demandent aux pays riches d’alimenter un fonds pour compenser les « pertes et dommages » de celles des pays Sud.

A l’ouverture de cette édition, le Secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres met un coup de pression aux pays les plus riches. Il les appelle à tenir leurs engagements en matière de financement de l’adaptation.

Cette 28e conférence de deux semaines s’annonce donc comme une bataille sur la sortie des énergies fossiles et le financement de la transition énergétique des pays en développement.

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page