1re édition du Concours international de poésie : Flora Kaboré du Collège Saint Jean Baptiste de la Salle de Ouagadougou remporte le premier prix

publicite

La Bibliothèque des Africains en partenariat avec Afriqu’Essor a procédé à la remise des prix de la 1re édition du Concours international de Poésie (CIPO) le samedi 02 novembre 2023 à Ouagadougou. L’édition s’est tenue sous le thème « Ma plume pour la paix ».

La suite après cette publicité

« Incarnation de l’espoir » de Flora Kaboré du Collège Saint Jean Baptiste de la Salle de Ouagadougou, au Burkina Faso a retenu l’attention du jury, qui a décidé de lui attribuer le 1er prix du Concours International de Poésie (CIPO), 1re édition. Le thème, l’originalité, le style, la maitrise de la langue ont été, à en croire le comité d’organisation, les principaux critères de sélections des textes reçus par le comité.

Elle a de ce fait reçu un trophée, une enveloppe de 100 000 F CFA, des livres et des gadgets. Elle est également repartie avec le Prix Bernadette Dao, composé d’une somme de 100 000 F CFA, un prix initié par le comité d’organisation pour rendre hommage à Bernadette Dao, poète et écrivaine, première femme à écrire un recueil de poèmes au Burkina Faso.

Kaïla Sidibé, âgée de 14 ans, a reçu le prix du plus jeune participant. Elle est repartie avec une enveloppe de 80 000 F CFA et des gadgets.

« Ma joie est tellement immense que je ne peux pas exprimer. Ce que vous voyez sur mon visage est superficiel, au fond de moi vous ne pouvez pas imaginer ce qui m’anime. Je remercie les organisateurs et j’invite mes camarades jeunes à la poésie, ils vont trouver satisfaction », a déclaré Flora Kaboré.

Pour le Président du comité d’organisation (PCO) du concours, Nouhoun Bagayogo, journaliste et professeur des lycées et collèges, l’idée de ce concours est née dans l’optique d’inviter les jeunes à cultiver la paix et la cohésion sociale.

« Nous avons remarqué que beaucoup de personnes pensent et le disent que les Africains ne lisent pas, les jeunes se concentrent beaucoup plus sur les réseaux sociaux, et nous, nous avons profité des réseaux pour prouver que la jeunesse lit et les Africains s’intéressent aussi à la lecture et aux livres. Ce qui nous a amenés, en tant qu’association littéraire, d’organiser ce concours pour les jeunes de plusieurs nationalités », a indiqué Nouhoun Bagayogo. 

Cette édition, a-t-il somme toute indiqué, se termine sur une note de satisfaction avec la participation de 09 pays. Rendez-vous a donc été donné en 2024 pour la 2e édition.

Pour rappel, plus d’une soixantaine d’œuvres de plusieurs pays ont été reçues. Trente d’entre elles ont été sélectionnées pour la phase finale.

Amidou OUEDRAOGO (Stagiaire)

Burkina 24

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page