La journée internationale des volontaires commémorée au Burkina Faso

publicite

Magnifier les actions quotidiennes de ces hommes et femmes qui œuvrent jour et nuit pour que les citoyens puissent vaquer à leurs occupations. C’est dans cette idée que s’est tenue la journée internationale des volontaires, ce 5 décembre 2023, à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Chaque 5 décembre, le monde entier commémore la journée internationale des volontaires. Et cette année, la tradition a été respectée. La journée internationale des volontaires s’est tenue ce mardi 5 décembre 2023.

Edmonde Kaboré, volontaire au niveau du programme national volontariat du Faso

« Cette journée est l’occasion de réaffirmer le rôle catalytique et transversal du volontariat dans la réponse conjointe aux priorités de développement durable au Burkina Faso, un espace de dialogue et d’échanges autour des volontaires des populations », a introduit Edmonde Kaboré, volontaire au niveau du programme national volontariat du Faso.

Pour joindre l’utile à l’agréable, les volontaires ont profité de cette commémoration pour lancer des doléances, question de mener à bien leurs activités. « Déjà, il faut dire qu’il y a beaucoup de jeunes au Burkina qui sont prêts à être des volontaires, mais la difficulté qui existe, c’est la difficulté financière liée au fait que lorsqu’un volontaire est mobilisé, il y a des frais, même si ce n’est pas un salaire, l’allocation qu’on donne aux volontaires pour la prise en charge par rapport au déplacement et la restauration. 

Et vu qu’on n’a pas les moyens, ça fait qu’il y a beaucoup qui candidatent mais il n’y a pas les moyens. Egalement sur le terrain il y a d’autres difficultés parce qu’au niveau de la communauté, beaucoup ne comprennent pas le sens du volontariat, il y a la réticence qui est là déjà », a rappelé Edmonde Kaboré.

Lire aussi 👉👉 La Journée internationale des volontaires célébrée au Burkina Faso

« Le volontariat national, instrument de mobilisation populaire pour un développement harmonieux et solidaire », c’est le thème retenu pour cette édition, au niveau national. Une thématique assez interpellatrice, à écouter le ministre en charge de la jeunesse et de l’emploi. De ce fait, il note en ce sens que des dispositions sont en cours au sein de leur ministère, pour répondre aux doléances de ces volontaires.

« Plusieurs réformes sont en cours actuellement au sein du département. Et toutes ces réformes sont engagées et tournées vers la jeunesse, parce qu’aujourd’hui il va falloir que nous occupions nos jeunesses. Aujourd’hui, certes nous sommes en train de faire une guerre et nous pensons déjà à l’après-guerre », a indiqué Hyppolite Bassolé, directeur du cabinet du ministère des sports, de la jeunesse et de l’emploi.

Pour cette journée, nombreux étaient les volontaires à répondre présents. Les Volontaires Adjoints de sécurité (VADS), les Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP), les Volontaires de la Santé, les volontaires de la Croix-Rouge, et bien d’autres.

Sié Frédéric KAMBOU 

Burkina 24

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page