Projet d’aménagement et de bitumage des voies urbaines : Le taux d’exécution physique des travaux estimé à 75,27 %

publicite

Dans le cadre du projet d’aménagement et de bitumage de voies urbaines dans la ville de Ouagadougou, l’Agence municipale des grands travaux a organisé ce mardi 5 décembre 2023, une visite chantier avec une délégation du bailleur de fonds (Banque Ouest-africaine de développement, BOAD) afin de leur permettre de s’imprégner de l’état d’avancement des travaux. 

La suite après cette publicité

De l’arrondissement N°6 à l’arrondissement N°5, le taux d’exécution physique des travaux s’élève à 75,27 %. Un motif de satisfaction pour toutes les parties. Ces travaux sont notamment l’aménagement des canaux d’évacuation des eaux dans les quartiers Pissy et Wemtenga, la clôture de la salle de ciné de Wemtenga et le bitumage de deux voies dont une de 2,5 kilomètres à Pissy et une autre de 5 kilomètres à Dassasgho.

Abdelaziz Tall, directeur technique COGEB International
Abdelaziz Tall, directeur technique COGEB International

Abdelaziz Tall, directeur technique de COGEB International, entreprise en charge de ces travaux a indiqué qu’ils sont dans la phase finale. « Actuellement, il y a beaucoup d’aspects qui sont liés aux commandes d’équipements : l’éclairage public et les panneaux de signalisation. Ce sont des équipements dès que ça arrive toute suite, ça fait monter le taux d’exécution en deux, trois semaines », a-t-il notifié.

Malgré quelques difficultés qu’ils rencontrent, il dit à chaque fois que cela arrive, ils parviennent à trouver rapidement des solutions afin de poursuivre les travaux. « C’est ça au quotidien ce que nous vivons mais dans l’ensemble, je pense que ça se déroule assez bien », a-t-il affirmé.

L’Agence municipale des grands travaux (AMGT) assure la maitrise d’ouvrage délégué du projet. Drissa Dembelé, directeur par intérim de l’AMGT a laissé entendre que d’ici juin 2024, tous ces travaux prendront fin.

Drissa Dembelé, directeur par intérim de l'AMGT
Drissa Dembelé, directeur par intérim de l’AMGT

« D’une manière globale, ça avance très bien malgré les contraintes que nous avons eues ces derniers temps », a-t-il dit.

Oliviera Bianca Odovelandé, cheffe résidante de la mission de la BOAD au Burkina Faso, a rappelé que ce projet a été financé en mars 2020 par cette institution bancaire sous-régionale pour une enveloppe de 20 milliards de francs CFA avec pour objectif : l’amélioration de la fluidité du trafic urbain et de la sécurité des usagers.

Oliviera Bianca Odovelandé, cheffe résidante de la mission de la BOAD au Burkina Faso
Oliviera Bianca Odovelandé, cheffe résidante de la mission de la BOAD au Burkina Faso

« A l’issue de notre visite, on va dire qu’on est globalement satisfait (…). Nous devons juste féliciter quand même l’unité de gestion du projet, toutes les parties prenantes y compris les entreprises », s’est-elle réjouie. Cependant, elle a invité l’unité de gestion du projet à prendre en comptes des contraintes relevées dans l’exécution des travaux afin qu’elles ne retardent pas le bon déroulement du projet.

« Je dois parler aussi des perspectives parce qu’il faut indiquer ici que l’État du Burkina a bien voulu nous soumettre l’étape suivante du projet, la phase 2 tout ça pour vraiment améliorer la mobilité urbaine, et partant donc contribuer au développement des activités socio-économiques », a-t-elle fait savoir en soutenant que c’est un projet important pour le Burkina Faso et la BOAD.

SAGBE Willy 

Astride Marlie SOLE (Stagiaire) 

Burkina 24 

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page