Niamey met fin à deux missions de l’Union européenne au Niger

publicite

Niger – Les nouvelles autorités ont scellé le sort, le lundi 4 Décembre 2023, de deux missions de défense et de sécurité de l’Union européenne dans le pays. Cette annonce a été faite au moment où une délégation russe se trouvait à Niamey, la capitale, et moins de deux semaines après l’adoption par le Parlement européen d’une résolution pour condamner le coup d’État et exiger la libération de Mohamed Bazoum, le président renversé le 26 juillet dernier. 

La suite après cette publicité

Le Conseil National pour la Sauvegarde de la Partie (CNPS) poursuit les reformes au Niger au grand dam de ses partenaires occidentaux et principalement la France qui avaient pion sur rue dans le pays avant la chute du régime de Mohamed Bazoum.

Niamey a officiellement annoncé le lundi 04 Décembre 2023, mettre un terme à deux missions européennes qui étaient présentes dans le pays. La première : EUCAP Sahel Niger. Cette mission civile était composée de 120 personnes. Elle était en cours depuis une dizaine d’années et axée sur un soutien à la sécurité intérieure nigérienne, notamment pour la lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée et la migration irrégulière.

Elle « a entraîné plus de 20 000 éléments des forces de sécurité intérieure », selon le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell. EUCAP Sahel Niger a alors six mois pour quitter le pays. La seconde est la mission de coopération militaire de l’Union européenne, EUMPM, lancée il y a moins d’un an en appui à la lutte contre le terrorisme.

L’Union européenne a dit « regretter » cette décision prise par Niamey, même si elle avait, toutefois, déjà suspendu toute coopération en matière de sécurité et défense avec le pays après le coup d’État. Josep Borrell, sans en dire plus, a ajouté que l’Union Européenne en tirerait « les conséquences opérationnelles qui s’imposent ».

Pendant ce temps, Niamey renforce sa coopération militaire avec Moscou. Ainsi, plusieurs documents « dans le cadre de ce renforcement » ont été signés ce lundi 4 Décembre à Niamey, à l’occasion de la visite d’une délégation conduite par le vice-ministre russe de la Défense, qui a été reçu par le Général Tiani, le chef du CNSP.

Source : RFI

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page