Vers la dissolution du G5 Sahel !

publicite

Le G5 sahel est définitivement mort de sa plus belle mort. La Mauritanie et le Tchad, les deux derniers membres de l’alliance créée en 2014 pour faire face au terrorisme dans le Sahel ont acté ce mercredi 06 Décembre 2023 sa dissolution prochaine. Cette décision intervient au lendemain de l’annonce du retrait du Niger et du Burkina Faso. 

La suite après cette publicité

La dissolution du G5 Sahel a été rendue publique dans un communiqué conjoint de la Mauritanie et du Tchad. Les deux pays mettront « en œuvre toutes les mesures nécessaires, conformément aux dispositions de la Convention portant création du G5 Sahel, notamment en son article 20 ». L’article 20 de la Convention dit que « le G5 Sahel peut être dissout à la demande d’au moins trois États membres ».

Dans le communiqué datant du Samedi 2 Décembre 2023, annonçant le retrait du Burkina Faso et du Niger du G5 Sahel, il n’est pas expressément demandé la dissolution de l’organisation. Toutefois, le sort de cette alliance était déjà scellé avec le retrait du Mali en 2022.

Les pays membres avaient mis sur pied en 2017 une force militaire conjointe dont l’efficacité est restée très limitée. La violence a continué à se propager, faisant des milliers de morts civils et combattants et des millions de déplacés.

Le Burkina Faso et le Niger ont annoncé avoir décidé « en toute souveraineté » de se retirer « de l’ensemble des instances et organes du G5 Sahel, y compris la Force conjointe ». Une décision qui a pris effet dès le 29 novembre.

Selon Ouagadougou et Niamey, « l’organisation peine à atteindre ses objectifs » et est minée par « des lourdeurs institutionnelles, des pesanteurs d’un autre âge ». Ils refusent de « servir les intérêts étrangers au détriment de ceux des peuples du Sahel, encore moins accepter le diktat de quelque puissance que ce soit au nom d’un partenariat dévoyé et infantilisant qui nie le droit à la souveraineté de nos peuples et de nos États ». Quant au Mali du Colonel Assimi Goïta, il avait quitté le G5 Sahel en 2022 en parlant d’organisation « instrumentalisée par l’extérieur ».

Sources : Communiqué conjoint et France24

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page