Côte d’Ivoire : Le CAMJBCI et la MIDEQ sensibilisent les Burkinabè d’Aboisso sur l’état civil et la scolarisation de la jeune fille

publicite

Côte d’Ivoire – Le Collectif des Associations et Mouvements de Jeunesse Burkinabè en Côte d’Ivoire (CAMJBCI) a initié avec le soutien de Migration pour le Développement et l’Egalité (MIDEQ), organisation internationale dédiée aux questions liées à la migration, aux inégalités et au développement au sein des pays du Sud, et ce, depuis le début de cette année 2023, une série de campagnes l’ayant conduit successivement à travers les trois (3) circonscriptions consulaires du Burkina Faso en Côte d’Ivoire à savoir : Bouaké, Soubré et Abidjan.  L’objectif de cette opération étant de sensibiliser les ressortissants burkinabè sur l’importance de la déclaration des naissances et la scolarisation de la jeune fille. Le Dimanche 03 Décembre dernier, la caravane du Camjbci et du Mideq a déposé ses valides à Aboisso (Sud-Est) dans la circonscription consulaire du Burkina Faso à Abidjan. 

La suite après cette publicité

A l’instar des villes de Yamoussoukro, circonscription consulaire de Bouaké et de Méagui, circonscription consulaire de Soubré, le CAMJBCI et le MIDEQ ont éclairé la lanterne des ressortissants burkinabè d’Aboisso sur l’importance de la déclaration des naissances et la scolarisation de la jeune fille.

En présence des autorités administratives de la région du Sud-Comoé, des chefs de communautés burkinabè et de la Cédéao de la localité, une conférence très instructive sur l’importance de la déclaration de naissance, la documentation, l’état civil et le délai de la déclaration de naissance a été prononcée par Diomandé Alimata Doumbia, Administrateur Civil, Cheffe de service suivi et évaluation de l’état civil à l’Office National de l’État Civil et de l’identification de Côte d’Ivoire (ONECI).

Le Collectif des Associations et Mouvements de Jeunesse Burkinabè en Côte d’Ivoire (CAMJBCI) par la voix de son président Moussa ZALLE a remercié ses partenaires et insisté auprès de la communauté Burkinabè d’Aboisso afin qu’elle s’approprie cette campagne afin que plus jamais un enfant de la diaspora burkinabè en côte d’Ivoire ne soit sans extrait de naissance et que la place de la jeune fille se trouve dans les salles de classe.

Pour sa part,  Dr. Kando Amédée Soumahoro, le Représentant-Pays du MIDEQ, a présenté le projet MIDEQ qui vise à modifier la compréhension des relations entre les migrations et les inégalités dans les pays du Sud. Se réjouissant de la qualité du partenariat avec le CAMJBCI, Dr. KANDO amédée Soumahoro a dit tout l’engagement de son organisation aux côtés des initiatives visant à juguler les inégalités nées des migrations entre les pays du Sud.

La conférencière a situé le cadre et l’opportunité de ces sensibilisations visant à éradiquer le fléau de la non-déclaration des enfants et ce, pour mieux ajuster les statistiques gouvernementaux, réduire les écarts entre les citoyens et afin  accompagner les familles vulnérables dans le processus de la scolarisation de la jeune fille.

« Vous avez trois mois pour déclarer vos enfants, il ne faut plus aller au pays pour le faire si l’enfant est né à Aboisso. C’est ici qu’il faut le déclarer. Faites la déclaration sur le lieu de naissance. En plus, faisons ensemble de la scolarisation de la jeune fille un engagement. Une jeune fille qui atteint une réussite sociale est une bénédiction, une couverture solide pour l’ensemble de sa famille », a insisté pour sa part le Vice-consul du Burkina Faso à Abidjan.

Monsieur GUEU Guié, le Secrétaire Général de la Préfecture d’Aboisso, représentant le Préfet de région s’est réjoui de l’initiative du CAMJBCI et de son partenaire le MIDEQ qui viennent, selon lui en appui aux efforts de l’Etat ivoirien pour un état civil fiable.

La cérémonie d’Aboisso s’est terminée par une remise symbolique de kits scolaires au profit d’écoliers indifféremment de leurs origines séculaires.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina 24 en Côte d’Ivoire

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page