Burkina Faso : La CNSS, la CNAMU et la CARFO examinent leurs rapports de performance 2022

publicite

Les rapports de performance de trois Etablissements Publics de Prévoyance Sociale (EPPS) du Burkina Faso, exercice 2022 sont soumis à un examen, à Ouagadougou, ce Lundi 18 décembre 2023. Il s’agit de faire une halte pour faire le point afin de dégager des solutions en terme de perspectives pour ces trois EPPS. 

La suite après cette publicité

La Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), la Caisse Autonome de Retraite des Fonctionnaires (CARFO), la Caisse Nationale d’Assurance Maladie Universelle (CNAMU), courant l’Assemblée Générale (AG) tenue en juin 2023, n’avaient pas pu soumettre leurs comptes en examen. Ce lundi 18 décembre 2023, ces trois structures présentent les leurs au cours d’une AG, à Ouagadougou.

C’est une session de rattrapage en vue de passer au peigne fin leurs états. Concrètement il est question, selon Oumarou Barro, directeur général de la promotion de l’entreprise de présenter le rapport de gestion de ces entreprises, d’examiner avec l’ensemble des membres du gouvernement et échanger sur les approbations qui leurs sont soumises. Tous avec pour objectif de formuler des résolutions et des recommandations à ces trois EPPS réunis.

Pour le Ministre en charge du commerce Serge Gnaniodem Poda, l’objectif est de passer en revue leurs états. « Ce que je peux déjà noter, c’est que ces trois structures ont évolué dans un environnement intérieur et international difficile. Environnement national marqué par la situation sécuritaire difficile et un environnement international lié à toutes les tensions géopolitiques », a noté le ministre.

Malgré cela, toujours selon le ministre, ces trois structures enregistrent des états consolidés plutôt satisfaisants. « Ils sont ressortis avec un total produit de plus de 325 milliards de Francs CFA. Donc en progression d’environ 6% par rapport à 2021. On note un excédent de gestion de plus de 275 milliards de Francs CFA donc en progression d’environ 12%. C’est une bonne gestion des activités qui sont menées au niveau de ces trois structures », a indiqué le ministre.

Serge Gnaniodem PODA ministre en charge de l’industrie

C’est pourquoi, Serge PODA a, tout en félicitant ces trois structures, invité à l’exploitation de l’indice de croissance pour leur permettre d’avoir une stabilité pérenne. « Toutes ces trois structures sont fondamentalement interpellées à respecter les recommandations faites par le CIPRES. Il s’agit des recommandations qui sont faites pour renforcer leurs encrages en terme de solidité. Cette AG sera l’occasion pour ces membres de revenir sur ces recommandations », a-t-il conclu.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page