Des bases terroristes détruites dans la Boucle du Mouhoun, un camp d’entraînement terroriste réduit à néant dans le Centre-est

publicite

Ouagadougou, 19 décembre 2023 (AIB) – Les Forces combattantes, avec l’appui des vecteurs aériens, ont détruit, ces derniers jours, au moins trois bases terroristes dans la Boucle du Mouhoun, leur permettant de s’emparer d’une importante quantité de matériel de guerre, de vivres et de médicaments. À Comin-Yanga, dans le Centre-est, les moyens aériens ont observé pendant plusieurs jours un camp d’entraînement terroriste, avant que les forces n’interviennent pour neutraliser ceux qui se préparaient à attaquer des innocents.

La suite après cette publicité

Suite à des incursions terroristes dans le département de Bondoukuy dans la Boucle du Mouhoun, les unités du 10e Bataillon d’intervention rapide (BIR) ont lancé des offensives risquées et audacieuses pour traquer l’ennemi, a appris l’AIB mardi auprès de sources sécuritaires.

Ainsi, dans les zones de Zanzaka et de Hité, elles ont détruit deux bases terroristes et récupéré du matériel de guerre encore utilisable. Mais dans la nuit du 18 au 19 décembre 2023, le Bataillon a mené plusieurs infiltrations à Hité et pris d’assaut une grande base terroriste.

Une quinzaine de terroristes ont été tués pendant le raid, et des moyens logistiques ont été saisis, dont une importante quantité de munitions, de mitrailleuses et trois véhicules de combat dérobés à l’armée il y a un an. Deux valeureux soldats ont été blessés pendant cette mission à haut risque et sont actuellement en soins.

Sur le front Centre-est, les radars de l’armée observaient depuis un certain temps, un camp d’entraînement terroriste, situé à une vingtaine de kilomètres à l’Ouest de Comin-Yanga, entre Comin-Yanga et Natiaboani. Ils ont ainsi repéré des criminels s’entraînant intensément chaque matin pendant des heures, vraisemblablement en vue de commettre bientôt des attaques. Après plusieurs jours d’observation, les pilotes ont décidé de mettre fin à la recréation.

C’est alors que, dans la matinée du mardi 19 décembre 2023, des criminels ont été visés pendant leur pause et neutralisés sur le champ, leur camp d’entraînement sera complètement détruit par un missile à très forte charge. Les rescapés croyaient s’en tirer sans savoir que des unités du 11e Bataillon d’intervention rapide, convoyées par hélicoptères, étaient en route. Mais très vite, ces criminels ont été traqués jusqu’au dernier, tant par des hélicoptères d’attaque que par des unités au sol.

Un commando s’est chargé d’envoyer en enfer plusieurs terroristes, dont des formateurs et des stagiaires. Après avoir accompli un travail remarquable, les forces ont été exfiltrées par des hélicoptères en attendant leurs prochaines missions.

Source : Agence d’information du Burkina (AIB) 

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page