Cinéma : La 2e édition de « deux meilleurs scénarios de courts métrages » lancée au Burkina Faso

publicite

La deuxième édition du projet de réalisation de court métrage intitulé «deux Meilleurs Scénarios de Courts Métrages» a été officiellement lancée ce jeudi 18 janvier 2024. Ce projet est porté par l’Association Cinéma et Développement (ACD) en partenariat avec Films 21 et la Luna Productions. Il entend mettre en compétition des scénarios écrits, jusqu’au 30 mars 2024, afin de sélectionner deux meilleurs qui vont probablement compétir au FESPACO.  

La suite après cette publicité

Le niveau du cinéma burkinabè a baissé et es jeunes apprenants aujourd’hui, sortent directement du jour au lendemain au long métrage alors qu’ils n’ont aucune notion en cinéma, c’est le constat du réalisateur Adama Roamba qui a valu la création de ce projet.

Dénommé «deux Meilleurs Scénarios de Courts Métrages», ce projet veut mettre en compétition des écrits sur des scénarios de court métrage afin de sélectionner les meilleurs, selon Adama Roamba. « C’est un concours de scénario de court métrage. Les critères sont très simples, il suffit d’écrire des scénarios de pas plus de 25 minutes qui traitent des faits de la vie. Il faut aussi être âgé de maximum 45 ans», a déclaré le porteur du projet.

A l’écouter, un jury composé d’experts dans le domaine se chargeront de faire la sélection. « Il ont jusqu’au 30 mars pour introduire leur projet. La particularité cette année c’est que nous allons mettre l’accent sur des films qui traitent particulièrement des faits de notre société. Le second on aura besoin de l’originalité de l’œuvre. Le reste, comme on engage un travail de réécriture, donc c’est pas un problème», a-t-il ajouté.

La première édition a retenu l’œuvre de Floriane Zoundi. Il est intitulé le botaniste. Ce film de 13 minutes, avec quelques personnages et une trentaine de techniciens, traite d’un sujet d’actualité. Le terrorisme, notamment les conséquences de tout ce qui est vu comme attentat terroriste sur des citoyens lambda.

Adama Roamba

Pour la jeune réalisatrice, en cette deuxième édition elle compte laisser la place aux nouveaux pour permettre la révélation des talents. « Je suis en écriture pour mon prochain court métrage. Mais je pense que c’est une occasion de laisser la place aux autres. Le problème aujourd’hui c’est de révéler les talents donc je vais laisser la chance aux nouveaux», a-t-elle fait savoir.

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page