Projet de renforcement des services de santé (PRSS) : Le comité de pilotage dresse le bilan

publicite

En vue de l’exécution du Projet de renforcement des services de santé (PRSS) et du Projet de préparation et de riposte au COVID-19 (PPR COVID-19), le comité de pilotage des deux projets tient sa première session de l’année 2024 les 18 et 19 janvier 2024 à Ouagadougou. Au cours des travaux, il sera question d’examiner et d’évaluer l’état de mise en œuvre des projets dont la clôture est prévue en 2024.

La suite après cette publicité

La première session du comité de pilotage du Projet de renforcement des services de santé (PRSS) et le projet de préparation et de riposte au COVID-19 (PPR COVID-19) de cette année 2024 a pour objectif de faire l’état de mise en œuvre des recommandations issues de la première session de l’année 2023, d’établir le bilan au 30 septembre 2023 du Plan de travail annuel avec budget de 2023 et d’élaborer le plan de travail annuel avec budget (PTAB) de 2024.

La clôture du projet de renforcement des services de santé (PRSS) est prévue dans cinq mois. Pour l’heure, le bilan semble satisfaisant selon Dr Issa Ouédraogo, directeur général de la santé et de l’hygiène publique. En effet le projet a permis le renforcement des plateaux techniques des structures de soins. Aussi, il a permis le renforcement de la logistique roulante des structures sanitaires et le renforcement des compétences des agents de santé à tous les niveaux du système.

Dr Issa Ouédraogo, directeur général de la santé et de l’hygiène publique
Dr Issa Ouédraogo, directeur général de la santé et de l’hygiène publique

Si les résultats du projet semblent satisfaisants, Dr Issa Ouédraogo a notifié que de nombreux défis restent à relever. « Malgré les efforts qui ont été fourni, on se rend compte qu’il y a encore un besoin de renforcement des plateaux techniques dans certaines structures. Dans certains hôpitaux, il manque encore quelques équipements pour renforcer la qualité de la prise en charge des populations.

Il manque également la logistique roulante dans certaines zones pour faire en sorte que les services de santé puissent être fournis aux populations qui résident à plus de 5 km des populations. Il y a également la capacité de chaîne de froid qui constitue encore un goulot au niveau de certains centres de santé et nous devons faire en sorte que ces structures puissent disposer de ces équipements de la chaîne de froid pour conserver convenablement les vaccins afin de prévenir la maladie au sein des populations », a-t-il indiqué.

Du reste, le coordonnateur des deux projets Dr Isaïe Medah, a pris l’engagement de travailler pour terminer les acquisitions en cours dans le but de les livrer à temps afin d’atteindre les objectifs escomptés. Il convient de rappeler que le Projet de renforcement des services de santé (PRSS) a été mise en œuvre en 2018 et sa clôture est prévue pour 2024. Quant au Projet de préparation et de riposte au COVID-19 (PPR COVID-19) il a été mise en œuvre en 2020 à la suite de l’épidémie de  COVID-19.

Aminata Catherine SANOU

Burkina 24

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page