Burkina Faso : Les chefs de circonscriptions administratives appelés à rejoindre leurs postes « sans délai »

publicite

Le Ministre en charge de l’administration territoriale, Émile Zerbo, a rencontré les gouverneurs des régions à défi sécuritaire et les responsables de sécurité intérieure du Burkina Faso ce mardi 23 janvier 2024, à Ouagadougou. Instruction a été donnée aux gouverneurs de tout faire pour que les chefs de circonscriptions administratives rejoignent leurs postes sans délai. 

La suite après cette publicité

Selon le ministre en charge de l’administration, à ce jour, ce sont quatre-vingt-cinq 85 chefs de circonscriptions administratives qui ne résident pas de façon permanente dans leurs circonscriptions. « Face à une telle situation, plusieurs actions ont été développées en vue de la reconquête et de la sécurisation du territoire. Ainsi, malgré l’amélioration de la situation sécuritaire à travers ces opérations de reconquête, le retour de l’administration n’est pas encore une réalité », a-t-il relevé.

Émile Zerbo, ministre en charge de l'administration territoriale
Émile Zerbo, ministre en charge de l’administration territoriale

Le ministre Zerbo a appelé les gouverneurs à prendre des mesures idoines pour faciliter leur retour sans délai dans leurs circonscriptions administratives (CCA). « Je vous engage donc à la prise de mesures appropriées pour le retour effectif et sans délai des CCA dans leur ressort territorial, et ce, en collaboration avec les responsables des FDS en présence qui doivent aussi intégrer dans leur mission la dimension de protection et de sécurisation du CCA. Dans toutes les circonscriptions administratives où il y a un détachement ou une unité de forces combattantes, les CCA doivent y résider », a-t-il insisté.

Pour Émile Zerbo, le retour des chefs de circonscriptions administratives s’impose d’autant plus que la réinstallation des populations dans leurs localités respectives doit s’opérer sous la conduite du CCA dont la présence rassure non seulement les populations, mais également les autres acteurs.

« Mieux, dans notre contexte actuel, il revient au CCA d’assurer l’organisation des populations par la prise et la mise en œuvre de mesures d’urgence qui s’imposent et de rendre régulièrement compte de l’état d’esprit des populations.

En outre, la sensibilisation des populations pour leur adhésion à la dynamique actuelle de reconquête de l’intégrité du territoire national vous incombe en tant que représentant du Chef de l’État qui doit donner l’exemple et être un modèle », a-t-il interpellé.

Le patron de la sécurité intérieure dit attendre un engagement soutenu des CCA pour des résultats tangibles sur le terrain. « C’est un impératif pour réussir cette phase cruciale de sortie de crise. Il importe de préciser que les difficultés auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui ne doivent point altérer votre détermination à assurer avec efficacité et dans la résilience la mission de reconstruction de notre pays qui a été durement éprouvé dans tous ses segments », a déclaré le ministre en charge de l’administration territoriale.

Pour l’année 2024, il invite les CCA à redoubler d’efforts pour des résultats plus probants. Selon lui, les priorités seront axées « sur la lutte contre l’insécurité sous toutes ses formes, la poursuite des reformes engagées en 2023 et dans l’innovation et la modernisation de nos méthodes et outils de travail ». Aussi, a-t-il appelé les CCA à lutter efficacement contre « la corruption et la lenteur administrative dans le traitement des dossiers (…). Pour ce faire, vous devez conscientiser, réprimander et même réprimer les agents fautifs ».

Issouf Ouédraogo, gouverneur de la région du nord et porte-parole du mois des gouverneurs a laissé entendre que la situation dans sa région reste un peu compliquée. « La situation est un peu compliquée, notamment la province du Loroum où effectivement la province est totalement coupée du reste de la région. Mais avec l’aide des forces de l’ordre et des VDP, il y a des actions qui sont entreprises pour effectivement reconquérir le territoire et permettre la mobilité des personnes », a-t-il notifié.

Willy SAGBE

Carlos DOGBA (Stagiaire)

Burkina 24 

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page