Sécurité : Les populations du Yatenga veulent plus d’actions de sécurisation

publicite

Les populations de la ville de Ouahigouya ont marché dans les rues de la ville ce lundi 29 janvier 2024 pour réclamer plus d’actions de sécurisation de la part des autorités de la transition dans la région du Nord. Elles ont également réaffirmé leurs soutiens sans faille à la Transition.

La suite après cette publicité

Munis des sifflets et des drapeaux du Burkina Faso, hommes, femmes et enfants tous étaient très tôt à la place de la nation ce lundi 29 janvier 2024.  Pour cause, ils souhaitent voir plus d’actions de sécurisation de la province car selon eux, la situation sécuritaire se dégrade de jour en jour. Les élèves ont même déserté les établissements pour se joindre à la marche.

Du gouvernorat au palais de Naaba Kiiba en passant par le camp Zondoma, le message des manifestants reste le même. « Nous remercions le Président de la Transition pour les efforts déjà consentis dans le cadre de la reconquête du territoire national. Nos forces combattantes engrangent des victoires sur les théâtres des opérations.

Mais, la situation se dégrade aujourd’hui au Yatenga. C’est pourquoi nous demandons un appui en armement et en Bataillon d’intervention rapide (BIR) afin que les forces combattantes puissent réinstaller les différents villages », a déclaré un manifestant.

Selon d’autres manifestants, la situation s’est dégradée ces dernières semaines dans la région. Il serait difficile d’aller à plus de quelques km de la ville de Ouahigouya sans être agressé par les groupes armés terroristes. L’attaque de la position des VDP dans le village de Komsilga la semaine dernière est une preuve, avance l’un deux.

Tout en réaffirmant leurs soutiens sans faille aux autorités de la Transition, les manifestants plaident pour que leur message soit transmis aux autorités compétentes pour le bonheur des fils et filles de la région. Pour n’avoir pas vu une équipe de la RTB2 pour la couverture médiatique de la lecture de leur message, certains manifestants ont vandalisé les locaux de la RTB 2/Nord.

Le constat a révélé qu’au niveau de la devanture de la cour, un véhicule a été saccagé, des vitres de la porte d’entrée et des fenêtres cassées ainsi que des lampes.

Source : Agence d’information du Burkina (AIB) 

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page