Opération conjointe de lutte contre le grand banditisme : Le Ministre Jérôme Bougouma sur le terrain

1681 5
Ph2
Le MATS entouré des membres du Poste de Commandement Opérationnel (PCO) de Fada

Le ministère de l’Administration territoriale et de la Sécurité (MATS), dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme va en guerre contre les sans foi ni loi, dans 4 régions du pays (Centre-nord, Centre-sud, Centre-est et l’Est) à travers une opération conjointe. Ladite opération qui est en cours va permettre de soulager les populations de ces régions. Le 04 avril dernier, la région de l’Est a reçu la visite du ministre de l’Administration territoriale et de la Sécurité, le Dr Jérôme Bougouma.
La présente opération conjointe de lutte contre le grand banditisme concerne 4 régions que sont le Centre-nord, le Centre-sud, le Centre-est et l’Est. Elle vise à offrir la quiétude aux populations de ces régions. Pour sa réussite, toutes les forces militaires et paramilitaires ont été mises à contribution.

Dans l’optique d’encourager les troupes, le premier responsable du département en charge de la Sécurité au Burkina Faso, a initié une sortie de terrain.

Ce vendredi 04 avril 2014, le ministre Jérôme Bougouma a séjourné à Fada, chef-lieu de la région de l’Est. Après un huis clos d’une heure avec les membres du Poste de Commandement Opérationnel (PCO) de l’Est, structure chargée de la coordination de l’opération, le ministre Bougouma s’est livré à la presse.

Selon lui, « c’est une vaste opération qui a concerné les régions du Centre-nord, du Centre-est, du Centre-sud et de l’Est pour traquer les grands bandits. Je crois que le bilan vous sera fait dans les prochains jours. Mais c’est une opération qui a posé de très bons résultats. Nous avons pu coordonner avec les forces de Police, de Gendarmerie ainsi que des forces militaires (terrestres et aériennes) pour pouvoir retrouver un certains nombre de bandits qui étaient bien recherchés, et aussi arrêter certains qui voulaient commettre des attaques à mains armées ».

Sur le choix de ces 4 régions pour mener l’opération, le ministre de l’Administration territoriale et de la Sécurité (MATS) a indiqué que ce sont les zones les plus criminogènes.

A en croire le MATS, un plan de sécurisation est en train d’être mis en place. Ce plan est un système appelé « affiche criminelle », c’est-à-dire le traitement informatisé des empreintes digitales.

« Il faut donc arrêter le maximum de bandits et les introduire dans la base de données. Notre problème c’est la preuve ; apporter la preuve que quelqu’un était sur les lieux d’une attaque à main armée. Mais si nous pouvons recueillir des empreintes digitales, que nous pouvons par la suite confronter donc avec ces individus, nous allons pouvoir apporter ces preuves là », a précisé le Dr Bougouma.

Pour le Dr Jérôme Bougouma, c’est une opération qui a posé de très bons résultats, mais le bilan sera fait dans les prochains jours
Pour le Dr Jérôme Bougouma, c’est une opération qui a posé de très bons résultats, mais le bilan sera fait dans les prochains jours

Il a affirmé aussi que son département va mettre en place d’autres dispositifs électroniques. Des dispositifs qui de son avis, permettront de traquer des bandits et surtout de trouver que ces derniers ont participés à une attaque afin que la justice puisse les condamner pour une longue durée.

Le ministre Jérôme Bougouma a mis à profit son séjour de la Cité de Yendabli pour visiter la direction régionale de la Police nationale (DRPN) de l’Est et les locaux de la Compagnie de Gendarmerie de Fada N’Gourma.

Le visiteur du jour qui a passé en revue presque tous les services a pu toucher du doigt les conditions de travail des personnels de police et de gendarmerie.

Séance tenante, instructions ont été données afin que 20 ordinateurs de bureau et 02 photocopieurs soient mis à la disposition de la Compagnie de gendarmerie de Fada N’Gourma et de la direction régionale de la Police nationale de l’Est.

La Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle du MATS

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Articles du même genre

  1. soyons intelligent, on a pas besoins de mediatiser cela! ces genres d’op?rations doivent se faire dans la discretion totale, vous les mettez au courant avant de les attaquer mr le le ministre ces sur que vs les aurez pas!

  2. ou etiez vous pour n'organiser vos operations que maintenant.juste du spectacle.marre de vous.seul le changement de 2015 permettra aux Burkinabe de vivre dans la s?curit

  3. DJABOUGA EDOUARD |

    f?licitation monsieur le Ministre, mais pour la r?gion de l’EST il faut encore miser. il faut un plan d’actions pour lutter contre le banditisme ? l’EST surtout dans la Gnagna.

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *