Le Burkina et le Togo unissent leurs forces contre l’insécurité

2847 0

 Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité intérieure du Burkina, Simon Compaoré et son homologue togolais, le Colonel Damehame Yark, ont jeté les bases d’une coopération en matière sécuritaire le vendredi 15 juillet 2016 dernier à Dapaong, à la frontière que partagent les deux pays.

Selon les deux responsables de la sécurité intérieure du Burkina Faso et de la république togolaise, cette rencontre du vendredi 15 juillet 2016 à Dapong devrait aboutir à l’institutionnalisation d’une réelle coopération entre les forces de défense de leurs pays respectifs. Elle devrait se matérialiser par l’établissement d’une plate-forme commune en matière de sécurité.

Au sortir de ces travaux, le Ministre d’Etat, Simon Compaoré a expliqué qu’«aujourd’hui à travers ce qui se passe dans le monde on est obligé de reconnaitre qu’on a besoin d’un plus petit que soit dans ce domaine de la sécurité », a-t-il estimé. Le ministre a ajouté qu’avec « l’accompagnement de nos chefs d’Etat, nous avons voulu que nos relations qui sont déjà bonnes en matière économique et social soient renforcées à travers un cadre de vie paisible avec plus de sécurité dans les deux Etats pour garantir la paix et la stabilité dans les deux pays » a-t-il poursuivi.

Le ministre togolais, le Colonel Damahame Yark, pour sa part a considéré que  «la sécurité est devenue une affaire collective et internationale» et que ce genre de coopération entre Etats est le meilleur rempart pour lutter efficacement contre la criminalité transfrontalière.

Les travaux ont été sanctionnés par un mémorandum d’entente entre les deux parties et un communiqué final.

Ce mémorandum d’Entente  définit le cadre des relations de coopération qui doivent exister entre ces deux institutions sécuritaires des deux pays. Ils s’engagent, par conséquent, à « échanger des informations par des canaux sécurisés sur tous les faits et toutes les situations pouvant constituer une menace à la sécurité de leurs Etats », rapporte la direction de la communication et de la presse ministérielle du MATDSI .

Cette coopération pourrait s’exprimer sur toutes les formes susceptibles d’atteindre les objectifs communs de sécurité, de stabilité et de paix, visés par chacun des deux Etats.

Des rencontres périodiques de lutte contre la criminalité transfrontalière, la tenue régulière de rencontres entre les responsables des services de renseignements des deux pays, entre autres, ont été recommandées afin d’atteindre les résultats escomptés.

A cette visite qui fait suite à celle conduite par le Ministre togolais de la Sécurité et de la Protection Civile en mars 2016 à Ouagadougou, le Ministre d’Etat, Simon Compaoré était accompagné de plusieurs personnalités dont le gouverneur de la région du Centre-Est, le Directeur Général de la Sécurité Intérieure et le Directeur Général de la Police Nationale.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU-Burkina24

Source : Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle du MATDSI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre