Un mémorial pour Thomas Sankara

4595 0

Un mémorial en hommage à l’ancien président burkinabè Thomas Sankara. C’est l’idée qui prend de plus en plus corps dans l’imagination d’universitaires, de militants d’organisations de la société civile, de journalistes, de chercheurs et d’autres personnalités.

«Tout ce qui sort de l’imagination de l’homme est réalisable par l’homme ». C’est en faisant sienne cette pensée de Thomas Sankara qu’est née cette volonté fédératrice  de  construire un mémorial.

Ce projet, selon les animateurs de la conférence du 25 août 2016 à Ouagadougou, est une  « initiative fédératrice visant à rendre en commun  toutes les idées, initiatives et moyens intellectuels, matériels, financiers, etc, afin de voir naître un espace digne du père de la révolution burkinabè ».

Ce mémorial se veut être un espace de recherche et d’enseignement des œuvres de la période révolutionnaire de 1983 à 1987 sous Thomas Sankara et dédié à des activités culturelles, politiques et sociales.

Les organisateurs lors de la conférence de presse - © R. Zinaba
Les organisateurs lors de la conférence de presse – © R. Zinaba

A terme, l’espace disposera d’un mausolée, d’un espace dans lequel se retrouve l’ensemble des grands chantiers innovants ouverts sous la révolution (Tisserands de Faso Danfani, circuit cycliste, espace vert, terrain pour le sport de masse) et un espace multimédia (musée virtuel, salle de conférence, salle de spectacle, salle de cinéma, bibliothèque et médiathèque).

Pour la réflexion de la mise en œuvre, un comité international avec à sa tête l’ancien président ghanéen John Rawlings et composé « de personnalités indépendantes et engagées dans la promotion de l’héritage de Thomas Sankara » sera mis en place pour les grandes orientations du projet.

Plusieurs phases entrent dans la dynamique de construction. Ce sont, entre autres,  la mobilisation des ressources financières, documentaires, des repérages de sites historiques. Pour  la réalisation technique, un concours d’architecture international sera lancé.

Le lancement officiel du projet est prévu pour le 2 octobre 2016 en référence à la date du discours d’orientation politique de Thomas Sankara. Il sera suivi d’une assemblée générale pour désigner les membres du comité international, d’un symposium rassemblant les jeunes venus du Burkina, d’Afrique et d’ailleurs et d’un concert artistique.

Revelyn SOME

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre