Tour du Faso 2016 : 1 334 km à parcourir en dix étapes

6344 0

Le comité organisation de l’édition 2016 du Tour cycliste international du Faso a animé une conférence de presse pour annoncer la tenue effective de cette compétition. Celle-ci va se disputer du 28 octobre au 6 novembre 2016 avec dix étapes à parcourir.

Le Tour du Faso 2016 se lance le 28 octobre à partir de Ouagadougou. C’est la confirmation faite par le comité d’organisation de cette 29ème  édition le mardi 6 septembre 2016 à Ouagadougou. Pour cette année, les coureurs auront à parcourir près de 1 334 km à travers 10 régions du Burkina en dix étapes. La première étape longue de 136 km se dispute entre Ouagadougou et Koupéla pour finir avec l’étape Korsimoro-Ouagadougou longue de 110 km.

L’étape la plus longue Gourcy-Ziniaré mesure 169 km. Elle va se disputer le dimanche 30 octobre 2016 lors de la 5ème étape. La 7ème étape est la plus courte avec 85 km à parcourir. Selon le Président de la Fédération burkinabè de cyclisme Alassane D Ouangrawa, 21 équipes ont été invitées à prendre part à cette édition du Tour du Faso. En Afrique de l’Ouest, les équipes du Burkina ont confirmé leur participation. La Côte d’Ivoire, le Bénin, le Togo, le Mali seront aussi présents tandis que le comité d’organisation attend toujours la confirmation du Ghana et du Nigeria.

Trois pays de l’Afrique centrale que sont le Gabon, le Cameroun et la RD Congo ont pour le moment confirmé leur présence. L’Erythrée, détenteur du maillot vert,  tout comme l’Algérie, l’Egypte et le Maroc (détenteur du maillot jaune), ont aussi  confirmé leur participation. En ce qui concerne les équipes européennes, L’équipe de la Défense  (confirmée) et Team Reine Blanche de France sont attendues ainsi que des équipes de la Suisse, de l’Allemagne et de la Hollande.

Des vitamines pour le Tour du Faso

Le budget prévisionnel de ce Tour du Faso est de 500 millions de francs CFA. Pour le moment, le comité d’organisation a réuni 135 millions de francs CFA des mains de l’Etat. « L’organisation effective du Tour du Faso relève chaque année d’un parcours du combattant. En dépit de l’accompagnement de l’Etat, la présence des partenaires financiers, la mobilisation des fonds n’est jamais à la taille des besoins. Il faut faire beaucoup avec peu », a expliqué Alassane D. Ouangrawa également Président du Comité national d’organisation.

Il a lancé un appel : « il est temps d’ouvrir la réflexion sur l’épreuve burkinabè. Le Tour du Faso a su résister au temps. Il est une référence en Afrique. Le tour Faso, mis à part la pause de 2014, tourne chaque année. Mais l’épreuve se doit de boucler sa croissance. Il lui faut des vitamines. C’est la vitrine du Burkina. Et le Burkina doit veiller à ce que sa vitrine brille ».

L’aspect sécurité a été pris en compte selon le comité d’organisation qui souligne qu’un dispositif spécial a été étudié afin d’assurer la sécurité es participants lors de chaque étape.

Le directeur technique national Martin Kafando est aussi revenu sur la préparation des équipes burkinabè. D’après ses explications, des stages de préparation sont en vue même si certaines compétitions internationales, des courses nationales seront prises en compte.

Les coureurs locaux seront renforcés par Mathias Sorgho et Salfo Yerbanga actuellement en stage dans un club à Rennes en France.

Le Marocain Lahsaini Mouhssine est le détenteur du maillot jaune du classement général du Tour du Faso 2015 alors que l’Erythréen Michael Habtom, a remporté le maillot vert du classement aux points.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre