Burkina : L’OIF s’approprie la plateforme d’enregistrement des naissances « iCivil »

3988 0

La Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, est en visite officielle au Burkina Faso du 1er au 4 mars 2017. Il s’agit d’une visite rentrant dans le cadre des programmes de coopération et d’accompagnement des institutions déployés par l’OIF au Burkina. Ce vendredi 3 mars 2017 à Ouagadougou, Michaëlle Jean a visité une maternité pilote de la plateforme burkinabè d’enregistrement des naissances, iCivil. « C’est une visite très réjouissante », a-t-elle dit.

Une délégation de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) est en visite officielle au Burkina Faso. Conduite par sa première responsable, la délégation de l’OIF et le Maire de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé, ont visité une maternité pilote de iCivil au centre médical Schiphra.

Après une brève présentation du centre médical, les hôtes ont suivi une pratique d’enregistrement d’une nouvelle naissance par une sage-femme. Le co-inventeur de iCivil, Adama Sawadogo, a ensuite expliqué les fonctionnalités du PC serveur et la réception des SMS. Il a fait savoir que c’est à l’occasion de cette expérimentation que le serveur a été déplacé de la Commune de Ouagadougou au centre médical Schiphra.

« 55% de la population africaine n’ont pas d’existence légale. La question de l’état civil est donc une question cruciale. On ne peut pas penser des politiques de santé publique, d’éducation, d’émergence, de développement, si on n’a pas ces données sur la population, les citoyens.

C’était très émouvant pour nous tout à l’heure de voir ce bébé avoir son petit bracelet qui l’identifie. C’est comme une deuxième naissance. L’enfant devient citoyen. Il n’est plus exposé à toutes sortes de risques parce qu’il n’a pas d’identité légale. Et il a plus de chance de se réaliser », a apprécié Michaëlle Jean.

Michaëlle Jean accueillie par Adama Sawadogo.

Comment iCivil fonctionne ? Lire ici

La SG de la francophonie dit avoir fait la connaissance de Adama Sawadogo il y a une semaine au Niger lors de l’inauguration de « SahelInnov » rassemblant des jeunes entrepreneurs et innovateurs. Michaëlle Jean est convaincue que iCivil transformera à la fois la gouvernance et la vie des populations.

« Grâce à cette jeunesse qui est pleine de génie, qui s’engage et s’investit beaucoup dans l’intérêt supérieur du pays, pour le bien commun, c’est formidable. Moi je suis heureuse parce que la francophonie soutient ces genres de démarches qui sont révolutionnaires », se réjouit-elle.

La réduction des déplacements, du fardeau, des risques d’erreurs de saisie, l’aspect social, économique et environnemental font de iCivil, selon elle, la solution durable des faits d’état civil en Afrique et dans le monde.

« C’est une révolution »…

En expérimentation d’août 2015 à juillet 2016 sur dix maternités, Adama Sawadogo estime à environ 1.836, le nombre de naissances enregistrées dans le système iCivil. « Aujourd’hui nous attendons que le décret officiel sorte et que toute la population puisse en bénéficier », note-il.

Pour sa part, le Maire de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé, se dit comblé par cette nouvelle innovation qui donne un statut à tous les enfants qui naîtront. « C’est une révolution », reconnaît le Maire de Ouagadougou.

Pour rappel, dans le cadre de sa visite au Burkina Faso, la Secrétaire générale de l’OIF s’est entretenue avec le Président du Faso, le Premier ministre ainsi que des membres du gouvernement. Elle a rencontré des acteurs économiques, des jeunes et des femmes entrepreneurs.

La responsable de l’institution, qui compte 58 Etats et gouvernements membres et 26 pays observateurs, espère aussi visiter le premier FabLab au Burkina, « Ouagalab ». Michaëlle Jean repartira le jour de la clôture du 25e FESPACO.

Noufou KINDO

Burkina 24

Lire aussi : Etat civil : Des experts américains apprécient la plateforme de test burkinabè « iCivil »

Egalement : Burkina : A quand la modernisation de l’état civil ?


Noufou KINDO

@noufou_kindo est journaliste Tech, Santé et Société à Burkina24... S'intéresse aux questions liées au développement durable.

Articles du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *