Affaire patente d’Essakane : Falagountou pour un partage équitable

2859 0

Toute entreprise en exploitation installée sur un territoire est tenue au paiement d’une patente. Installée au Burkina depuis 1985, la mine d’Essakane, après un certain temps d’exonération, commencera bientôt à s’acquitter de cet impôt local dans le Sahel. La question du paiement de la patente ne pose pas problème. Mais son partage en est un. Le camp de Gorom-Gorom rue dans les brancards contre le partage équitable. Le Maire de Falagountou, Saïdou Maïga, est quant à lui pour l’idée de ce type de partage. La mine est, dit-il, à cheval sur Falagountou, Markoye et Gorom-Gorom.

La répartition géographique du permis d’exploitation de la mine Essakane S.A oppose depuis quelque temps trois communes de la région du Sahel en l’occurrence Falagountou, Markoye et Gorom-Gorom. La question fait couler beaucoup d’encre et de salive. Essakane I Am Gold est prête à payer une patente. Les installations de la mine pour lesquelles l’on doit percevoir la patente pose cependant problème.

Au fait, la patente n’est pas un impôt minier. Elle revient à la collectivité qui abrite les investissements et le centre des affaires. Et dans ce cas précis, il s’est avéré que faire la part des choses sur les investissements réalisés dans les différentes communes n’est pas chose aisée. Raison pour laquelle, certains ne cessent de prôner un partage équitable.

Lors de la deuxième session du conseil municipal de Gorom-Gorom tenue les 29 et 30 août 2017, les conseillers municipaux de ladite commune se sont insurgés contre l’idée du partage équitable de la patente d’Essakane avec les deux autres communes. Les autorités de la commune de Falagountou ont tenu à apporter leur part de vérité sur cette affaire, le 6 septembre 2017, selon nos confrères de « Le Pays ».

« Nous faisons face à l’insécurité. Donc, nous ne pouvons pas nous permettre d’ouvrir un autre front. Ce qui nous unit est plus important que les questions financières. Il faut que la jeunesse sahélienne se soude pour le combat du développement de notre région », a soutenu, dans les colonnes du journal, le Maire de Falagountou, Saïdou Maïga.

« Nous nous inscrivons dans le consensus et la cohésion sociale »…

Tout en tentant de démontrer l’appartenance à la commune de Falagountou de la plus grande partie des terres occupées par la mine, l’édile a déclaré que « les cartes élaborées et distribuées sont fausses ». « Actuellement, la mine est à deux kilomètres des habitations de Falagountou. Et au-delà de cet aspect, nous préconisons que toutes les communes s’alignent derrière l’autorité régionale qui avait tranché en attendant », a ajouté le Secrétaire général de la Mairie de Falagountou, Abdoul Manguidou Ouédraogo, dans l’interview.

Selon plusieurs témoignages, des populations ont perdu champs et lieux de pâturage et l’appartenance à Falagountou des terres occupées par la mine d’Essakane ne souffre d’aucune ambiguïté. « La première nuit que j’ai passée à Falagountou a coïncidé avec le dynamitage à la mine. Les intonations étaient tellement fortes que j’ai pensé à une attaque terroriste. Il a fallu des explications pour me tranquilliser« , a fait comprendre le SG de la Mairie de Falagountou.

Pour rappel, sollicitant la mise en place d’une « commission ad hoc chargée d’évacuer le litige frontalier », le Maire de Falagountou avait envoyé une correspondance notamment au ministère en charge de l’administration territoriale et à la direction générale du cadastre minier et de l’information minière.

« Nous avons les preuves de ce que nous disons. Mais, en attendant, nous nous inscrivons dans le consensus et la cohésion sociale. C’est pourquoi nous sommes d’accord pour le partage équitable pour cette année 2017 », a conclu le Maire de Falagountou.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre