Attaque du 2 mars : Le parquet s’intéresse aux engins abandonnés sur les lieux

0 0

Le Parquet de Ouagadougou dans un communiqué a informé que les propriétaires des engins abandonnés ou stationnés sur les lieux de l’attaque (état-major des armées et ambassade de France) feront l’objet d’examens par les enquêteurs.

Par conséquent, « lesdits véhicules ne pourront être déplacés qu’après l’accomplissement de certains actes d’enquête« , indique le communiqué. Il précise plus loin que « les occupants des immeubles environnant ayant subi des dommages que des constatations d’usage doivent y également être effectuées« .

Un communiqué précisera la date où les engins et les immeubles seront accessibles, indique le parquet.

Une attaque armée a visé deux sites à Ouagadougou le 2 mars 2018 faisant 8 morts au sein des forces armées nationales. 

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre