Impunité et stigmatisation des communautés : Les Burkinabè s’opposent

Posté par - 12 janvier 2019

Unis au-delà des entités auxquelles ils appartiennent, les Burkinabè de la capitale Ouagadougou sont sortis ce samedi 12 janvier 2019 pour « dire ensemble non à l’impunité, non à la stigmatisation des communautés ». Dr Daouda Diallo, porte-parole du collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC) né après le drame de Yirgou, croit que le

Burkina : Le cri de cœur des greffiers

Posté par - 4 juin 2015

Ceci est une déclaration de deux syndicats de greffiers qui reviennent sur les raisons de la grève d’un mois déclenchée depuis le 11 mai 2015. Dans cette opinion, ils affirment être victimes d’injustice au sein du ministère de la justice. En vertu de l’article 101 de la constitution du Burkina Faso « le statut des magistrats

Ouaga : La famille Dabré accuse Me Sankara d’injustice

Posté par - 14 novembre 2012

L’affaire, qui a animé la presse en 2006 et 2007, refait surface. Une famille aux 1200 Logements à Ouagadougou  a protesté ce mercredi 14 novembre 2012 au matin contre ce qu’elle appelle une « injustice » de la part de Me Bénéwendé Sankara et de son client Ada Maïga qui l’a mise dans une situation d’habitation précaire

Tribune du démocrate 2012 : L’injustice peut-elle justifier la violence ?

Posté par - 22 septembre 2012

Le CADRe (Cadre de réflexion et d’actions démocratiques) maintient la coutume. La 3e édition du citoyen concours  interuniversitaire de plaidoiries pour la démocratie et les droits humains a été  lancée ce samedi 22 septembre 2012. Cette année, « le sentiment d’injustice peut-il justifier les violences sociales au  Burkina Faso ? » Réponse le 3 novembre 2012, date de

Les confidences insolites de Tanga : « Je suis une petite-fille de sorcière

Posté par - 4 août 2012

« Bonjour Tanga. Je suis certaine que je ne suis pas seule dans ce cas. Avant de commencer, j’aimerais adresser une pensée aux femmes qui sont au Centre Delwendé de Tanghin. Ma grand-mère n’a pas eu leur chance. A l’époque, j’étais enfant et le seul de mes parents. J’étais leur 7e enfant. Les autres étaient tous