Sénat : La déclaration du Président du Faso « ressemble fortement à une suspension », selon Saran Sérémé

De plus en plus, les opinions tendent à croire que la mise en place du sénat est suspendue au Burkina, après la dernière déclaration du Chef de l’Etat. C’est le cas de Saran  Sérémé Séré, présidente du PDC (Parti pour le développement et le changement). Dans une déclaration, elle croit que ce communiqué « ressemble fortement à une suspension de la mise en œuvre de ce processus », même si elle reste prudente et en appelle à la « sagesse » de Blaise Compaoré. 

La suite après cette publicité
Saran Sérémé, Présidente du PDC (Ph : DR)
Saran Sérémé, Présidente du PDC (Ph : DR)

En plus de Ablassé Ouédraogo, de « Le Faso Autrement » qui pense que le Président du Faso a reconnu que le sénat n’est pas approprié au contexte burkinabè et de Me Bénéwendé Sankara de l’UNIR/PS qui analyse que Blaise Compaoré a déclaré que le sénat « n’est plus son affaire« ,   Saran Sérémé du PDC croit que le processus de la mise en place de l’institution querellée semble être sur la voie de la suspension.

« Après analyse de sa déclaration sur le processus d’opérationnalisation du sénat, si elle ne l’est pas, elle ressemble fortement à une suspension de la mise en œuvre de ce processus »,  dit-elle en effet sur sa page Facebook.

La leader du PDC a préféré cependant jouer dans la prudence en revenant et en insistant sur le caractère inopportun de la mise en place d’un sénat dans le Burkina  actuel. Elle a aussi indiqué la nécessité que toutes les composantes du Burkina s’accordent sur le principe du sénat.

Des mesures structurelles et non conjoncturelles contre la vie chère

« En tant que garant de la cohésion sociale, le président du Faso devra comprendre que si la mise en œuvre du sénat n’engendre pas la fracture sociale, elle ne renforcerait point la démocratie dans un pays divisé« , a-t-elle dit. Du reste, elle trouve des « limites objectives » à la nouvelle mouture proposée par le comité de suivi des réformes politiques.

Mais tout compte fait, « l’essentiel » pour elle reste la satisfaction des besoins alimentaires des Burkinabè  et la lutte contre la vie chère.

Saran Sérémé prévient en effet  le gouvernement que  « les crises alimentaires et économiques sont trop profondes pour être réglées par quelques mesures conjoncturelles que ce soit (hausse de salaires, subventions diverses de produits de premières nécessitées…) ».

Elle préconise par conséquent des « mesures structurelles » plus à même de sauver les Burkinabè de leurs déboires alimentaires et économiques.

« Dans l’espoir que le président du Faso saura interpréter à sa juste valeur le réel message à lui adressé par les populations à travers le rejet du sénat, nous souhaitons que la sagesse divine et non l’orgueil le guide, afin d’être à l’écoute du peuple« , a terminé la Présidente du PDC.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24

 

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

20 commentaires

  1. Vraiment vraiment cette histoire de s?nat nous embrouille trop.franchement dit vous croyez qu dans 100 personne au Burkina Faso combien de personnes peuvent manger a leur fin par jour. pas plus-de de 15. m?me si pas des AIDES alimentaires au moins penser a nos chers fr?res fonctionnaires en particulier les instituteurs qui sont a la base de l’?ducation et de nos fr?res infirmiers.donc nous avons la richesses si non comment ne pas pouvoir aider ces gens et pouvoir faire sortir cette sommes d’argent ;aider d’abord la population a se rassasi? .Nous en tout cas on vous soutien Mme SEREME S?r?.Bon vent a vous

  2. Bravo maman S?r?m?! Je vous ai toujours connue tr?s courageuse. C’est pourquoi vous avez su quitter dignement le CDP. Je loue votre courage et je m’adh?rerai au PDC d?s que j’aurai l’occasion. C’est ensemble que nous allons faire annuler le s?nat, faire partir Blaise et ses ventrus qui ne pensent qu’? leur ventre et ? leur bas-ventre.

  3. Maman S?r?/S?r?m?, vous faites bien de denommer votre parti PDC le contraire de CDP. Que le bon Dieu sauve ton parti des derives du CDP. Je me demande pourquoi et comment tu as pu rester pendant 10 parmi ses malsains de tout genre.

  4. Mes f?licitations ? maman Ser?/S?r?m?.
    Pour ma part, je pense que Blaise sousestime l’agonie, la souffrance de son peuple en essayant d’ajouter 7.500f sur leurs indemnit?s pour faire passer son s?nat. Qu’il sache que nos r?ves, nos attentes sont plus grands que ?a. Nous ne voulons pas son maigre morceau qui va prendre ? la gorge. Que tous les militants, ceux qui savent pourquoi ils luttent restent dans le rang pour la suite du combat. Il faut que:
    -l’id?e du s?nat soit abandonn?e,
    -Blaise parte avant ou en 2015 avec son STAF et son syst?me.
    La Patrie, ou la Mort nous Vaincrons!

  5. Honest il ne faut pas cherch? ? te faire adopter dans la vision d’une future r?compense. Pour ce qui est du SENA il ne s’agit plus d’une mise en place mais d’une formule appropri? donc arr?tez de tergiverser sur le sujet et trouvons la meilleur formule pour un SENA adapt? au Burkina Faso

  6. Madame je vous soutiens. Il est vrai que la cr?ation du s?nat souffre. Mais faites attention. Ne baisser pas les bras car vous connaissez Blaise. Il faut continuer ? lutter jusqu’? ce que Blaise lui-m?me renonce publiquement et officiellement au s?nat et aux autres manipulations. Il faut l’obliger ? renoncer m?me le pouvoir d’ici 2015. Ne le laisser pas en paix ch?re maman.

  7. femme je doute pas de ta volont? socialiste mais si je ne me trompe pas, dans le courant socialiste tout le monde participe. Et bien le SENA est un canal de participation de toutes les couches sociales.
    alors OUI au SENA pour une meilleur d?mocratie

  8. La suspension est une obligation historique pour le Pr?sident du Faso. Les senatistes doivent comprendre que l’on ne fait pas un s?nat n’importe ou , n’importe quand avec n’importe qui. Ce s?nat la est un avorton avant 2015 que cela soit clair

  9. NOTRE CHERS PF QUE TON NOM SOIT GLORIFIE QUE TON POUVOIR SOIT SIGNE DE PAIX, QUE LE SENA ARRIVE MAINTENANT COMME IL A ?T? D?CID? PAR VOUS ET TOUS CEUX QUI VEULENT PLUS DE D?MOCRATIE ET DE PAIX MAINTENANT ET TOUJOURS. AMENEZ LE SENA

  10. la tantie choco ah l? tu es mortelle sur la photo pourquoi tu fais la politique m?me toi une jolie femme comme ?a?

  11. Suspension? Vous ne connaissez donc pas le P.F. C’est un fin strat?ge et il sait saisir la balle au rebond et mettre ses adversaire hors du champ de jeu.

  12. F?licitation aux diff?rents pr?sidents des partis pour les r?actions concernant l’op?rationnalisation du s?nat qui est un casse-tete por les burkinab

  13. tantie saran,
    merci pour ce que tu as fait pour nos fr?res ?tudiants.
    bon vent au PDC.

  14. Nous voulons juste que le Burkina soit toujours un Pays de PAIX !!!

  15. je commence mon commentaire en disant que « quelque soit la l?galit? d’une institution, elle ne saurait renforcer la d?mocratie si elle est ill?gitime aux yeux de la population car c’est elle qui fait la d?mocratie et non l’effet inverse. » En ce qui concerne la d?claration de SARAN SEREME, de BENEWENDE, de ABLASSE, je reste un Saint Thomas car c’est un replis tactique que le Pr?sident du Faso est entrain de faire pour mieux rebondir. C’est juste prendre des d?cision importantes sur le social avant de relancer le Senat ? une grande vitesse. Restons sur nos garde!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page