Fasofoot: Banou Diawara, l’homme fort du RCB

L’attaquant du Racing Club de Bobo-Dioulasso (RCB) Banou Diawara a encore prouvé qu’il a du potentiel lors de la Super Coupe de l’Association des journalistes sportifs du Burkina (AJSB) le dimanche 22 décembre 2014. Il a crucifié l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) en marquant son huitième but de la saison permettant à son équipe de s’imposer (2-0). Un joueur bourré de talent !

La suite après cette publicité

S’il y a un joueur qui fait l’unanimité dans le championnat burkinabè en ce moment, c’est bien l’attaquant du Racing Club de Bobo Dioulasso (RCB) Banou Diawara. Agé de 22 ans, Banou Diawara a marqué les esprits, en terminant co-meilleur buteur du championnat écoulé avec 14 buts et 4 en Coupe du Faso dont celui de la finale.

Lors de la Super Coupe AJSB remportée par le RCB le dimanche 22 décembre 2014, il a montré sa classe en marquant d’une frappe enroulée un but somptueux qui a permis à son équipe de s’imposer par 2 à 0. « Banou Diawara a montré ce soir qu’il était un grand joueur », a d’ailleurs reconnu l’entraîneur de l’EFO Alou Badra Diallo sous le charme. Après Moussa Yedan, ancien joueur de l’EFO aujourd’hui sociétaire de Al Ahly du Caire, il est la véritable attraction du Fasofoot.

Débuts. C’est à Bobo Dioulasso au secteur 21 notamment, que le jeune Banou débute sa carrière de footballeur sous la houlette de son tuteur et aussi formateur Oscar Barro, aujourd’hui son entraîneur au RCB. C’est avec lui que Banou affute ses armes de buteurs dans un centre de formation non formalisé.

Bonou Diawara pourra-t-il disputer la CAN ?
Bonou Diawara pourra-t-il disputer la CAN ?

Il se fait très vite remarquer et commence à jouer au football à Bobo Sport où il ne passera qu’une saison (200-2008). Sa vélocité et ses qualités de buteur séduisent le Racing Club de Bobo Dioulasso (RCB).

De Libreville à Abidjan. Il passe une saison remarquable qui l’enverra du côté du Gabon avec le FC 105. Malgré une bonne saison, des problèmes financiers le contraignent à quitter ce pays. Cap sur la Côte d’Ivoire avec le Issia Wazi avec un homme qui connait bien le football burkinabè Ousmane Compaoré dit Lato.

Mais Banou Diawara vit l’une de ses pires saisons. Issia Wazi frôle la relégation. Banou décide de rentrer au pays et dépose ses bagages à l’AS SONABEL lors de la saison 2012-2013. Il ne joue que des bouts de matchs.

Retour aux sources. Le natif de Bobo-Dioulasso décide alors de revenir là où il a commencé. Cette fois tout lui réussit. Il plante des buts au fil des matchs et attire la sympathie des supporters. Banou Diawara est élu meilleur joueur du championnat par les journalistes sportifs du Burkina. Il est aussi sélectionné en remplacement de Prejuce Nakoulma blessé.

Alors que les observateurs attendaient à ce que Paul Put lui fasse confiance lors du match des éliminatoires de la dernière journée contre l’Angla, puisque les Étalons étaient qualifiés, ce ne fut pas le cas.

Sera-t-il retenu ? En conférence de presse d’après match-match Paul Put a confié qu’il évoluait dans un championnat qui n’avait pas le niveau. Banou répond à Paul Put sur le terrain en marquant dès son retour contre l’EFO (4-1) malgré la défaite et signe un doublé un championnat contre l’Association Sportive des Fonctionnaires de Bobo Dioulasso.

Banou Diawara est sur la liste des 24 joueurs retenus par Paul Put pour la CAN. Sera-t-il du groupe ? C’est le souhait de beaucoup d’observateurs même s’il évolue dans le championnat local.

L’avis d’Oscar Barro entraîneur du RCB : « C’est un garçon plein de talent. Il a du caractère qu’il faut souvent gérer (…) nous avons mis dans sa tête qu’il est capable et qu’il  peut le faire. Dans tous les pays, si ce n’est peut-être pas exception chez nous, un joueur qui a été le meilleur buteur du championnat et du Fasofoot. Il vient de démontrer devant tout le monde qu’il a les capacités nécessaires. Je pense que si les choses sont bien faites, Banou Diawara a sa chance à 90% de disputer la CAN pas forcément pour être titulaire ».

publicite


publicite

Articles similaires

11 commentaires

  1. IL FAUT FAIRE CONFIANT AU JOUEUR LOCAL BANOU MN FR? PRI? BIEN TU EST PRES QUE EN GUIN?E ?QUATORIALE BONNE CHANCE AUX ETOLONS DU BURKINA FASO ETOLONS YA BUT.

  2. Il faut a tout prix promouvoir les talents des joueurs locaux. Merci au selectionneur des Etalons pour cette bonne initiative

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page