CENI : 438 594 personnes déjà enrôlées dans 34 provinces

La révision exceptionnelle des listes électorales biométriques a commencé depuis le 03 mars 2015 à Kaya et se poursuit sur toute l’étendue du territoire national. La Commission électorale nationale indépendante (CENI),  avec à sa tête son président, Me Barthélemy Kéré, s’est rendue sur le terrain pour s’enquérir de l’avancée du processus d’enrôlement des électeurs. A la suite de la visite de centres d’enrôlement un point de presse a été tenu à la mairie de Fada pour livrer le bilan  à mi-parcours de l’opération.

La suite après cette publicité

Plus de 438 000 déjà enrôlés. A la suite de la visite de quelques centres de révision exceptionnelle a eu lieu à l’hôtel de ville de Fada N’Gourma un point de presse animé par Me Barthélémy Kéré pour dresser le bilan de l’opération.

Le bilan actuel de l’opération d’enrôlement a livré les résultats suivants. Par ordre d’importance, la  CENI recense 79 814 électeurs dans la Région de la Boucle du Mouhoun, 57 638  électeurs dans la région du Nord, 56 346 électeurs dans la région du Sahel, 53 350 électeurs dans la région du Centre-Ouest, 51 019 électeurs dans la région du Centre Nord, 32 743 électeurs dans la région du Sud-Ouest, 32 543 électeurs dans la région du Centre Sud, 31 082  électeurs dans la région des Cascades, 25 692 électeurs dans la région des Hauts-Bassins (sans la province du Houet) et 18 367 électeurs pour la région du Plateau Central (sans la province du Ganzourgou).

Le cumul donne un total de 438 594 électeurs enregistrés dans les 34 provinces déjà couvertes par l’enrôlement.

Les opérateurs de kits ont enregistré après  trois jours de présence dans la région de l’Est, un total de 17 717 électeurs. L’opération finit dans cette zone le mai prochain.

Difficultés rencontrées sur le terrain. Sur l’ensemble des quatre sites d’enrôlement visités par les membres de la CENI, les difficultés évoquées par les superviseurs se résument, entre autres, au manque de locaux adéquats, aux dysfonctionnements d’accumulateurs d’énergie et aussi des tentatives de fraude dans certaines localités et dont les auteurs ont été appréhendés par la Gendarmerie Nationale.

La CENI affirme en outre avoir été saisie de cas de convoyages massifs de citoyens pour les faire enrôler « hors de leur circonscription électorale » et  « des files de citoyens devant l’officier d’Etat Civil pour obtenir des actes de naissance à la fin  de la période  d’établissements de cartes d’électeurs dans la zone ».

Et pour y remédier, la CENI a entrepris de doubler « les accumulateurs d’énergie de sorte à garantir leur fonctionnalité optimale » et « en sanctionnant ou en engageant les voies de droit nécessaires contre les personnes coupables d’actes de nature à porter atteinte à la sincérité du processus électorale ».

Encouragements de tous les acteurs. Ce point de presse a été l’occasion pour Me Barthélémy Kéré de féliciter les 2500 opérateurs de Kits et les 200  superviseurs  «  qui bravent souvent l’adversité de la nature, pour servir honorablement la Patrie et apporter leur contribution à l’enracinement de la démocratie au Burkina Faso ».

En rappel, l’opération prendra fin après le passage dans la 6eme et dernière zone constituée des provinces du Ganzourgou, du Kouritenga, du Kadiogo et du Houet du 12 au 18 mai 2015.

Oui Koueta (stagiaire)

Burkina24

publicite


publicite

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page