Burkina : Le MDL Vincent Ouédraogo « va beaucoup mieux »

Le Maréchal des logis Vincent Ouédraogo, gendarme blessé lors de l’attaque terroriste du 15 janvier 2016 à Inabao, est rentré au Burkina ce samedi 29 avril 2017. Le Colonel-major Tuandaba Marcel Coulibaly et ses frères d’armes l’ont accueilli à l’aéroport de Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Les frères d’armes et la hiérarchie de la gendarmerie sont venus à l’aéroport de Ouagadougou accueillir, le MDL Vincent Ouédraogo qui rentre de ses soins de Paris. Victime de l’attaque terroriste du 15 janvier 2016, il y a passé une année pour des soins.

 « J’ai quitté Ouagadougou le 22 mars 2016  pour Paris, s’est-il exprimé aux micros des journalistes. J’ai fait mes soins jusqu’en décembre 2016. Actuellement, je me sens beaucoup mieux et le moral est haut. Je remercie toutes les autorités hiérarchiques, tout le personnel soignant de l’hôpital Blaise Compaoré et celui de la France et mes amis et collègues qui m’ont soutenu durant tout mon séjour à Paris ».

« Il va beaucoup mieux », a assuré son médecin traitant, Tahraoui Mahieddine. Il a par ailleurs reconnu « qu’il y a encore du travail à faire mais dans un premier temps, il fallait qu’il rentre voir sa famille ». A la question de savoir si Vincent Ouédraogo allait repartir pour d’autres soins, son médecin soignant a affirmé « qu’il va revenir (ndlr, revenir Paris pour des soins) mais pour l’instant il est venu pour des vacances ».

Le Colonel Tuandaba Marcel Coulibaly, chef d’état-major de la gendarmerie, a souligné qu’il est très important pour le commandement, au nom du gouvernement et de la hiérarchie militaire qu’ils soient là au pied de l’avion pour l’accueillir pour lui dire tout leur soutien et leur encouragement. Il a terminé ses propos en disant que « si un citoyen au regard des blessures qu’il aura reçues,  il est nécessaire qu’il soit évacué, il est certain que les autorités gouvernementales n’hésiteront pas à le faire comme elles l’ont fait au profit du Maréchal des logis Vincent Ouédraogo ».

Pour rappel, le MDL Vincent Ouédraogo a été victime d’une attaque terroriste avec d’autres collègues retour de d’une mission entre InAbao et Tin Akoff. Au cours de cette attaque,  il y a eu malheureusement deux pertes en vies humaines dont un citoyen burkinabè  et un gendarme. Vincent Ouédraogo s’en est sorti avec de  graves blessures qui ont nécessité son évacuation en France.

Irmine KINDA

Burkina24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page