Modernisation de l’état civil burkinabè : L’Union européenne prend contact avec « iCivil »

2557 0

Une équipe de la Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso a visité une maternité pilote de la plateforme d’enregistrement des naissances « iCivil » installée à Schiphra. L’équipe s’est également rendue à la Direction de l’état civil de Ouagadougou. Elle a pu suivre le processus d’enregistrement d’une nouvelle naissance par une sage-femme. « Il est clair que ce qu’on a vu est fort intéressant », a laissé entendre le Chef de la Section Gouvernance, Thomas Huyghebaert.

A la suite de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) qui la trouve « révolutionnaire » et du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) qui la juge « impressionnante », l’équipe de l’Union européenne trouve « fort intéressante » la solution intégrée « iCivil » co-inventée par un Burkinabè et un Français.

Photo de famille à la Direction de l’état civil.

De plus en plus, les hôtes semblent convaincus que « iCivil » a la capacité de transformer à la fois la gouvernance et la vie des populations et permet de trouver des réponses magistrales aux problèmes insistants de développement, de société, de droits humains.

Ce mercredi 14 juin 2017, l’équipe de la Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso a suivi une séance de déclaration de naissance à partir de bracelet à bulles et du smartphone par une sage-femme. L’équipe composée de deux responsables de l’UE a également suivi l’enregistrement de la naissance déclarée plutôt suivi de l’impression de l’acte de naissance.

Visite à la maternité Schiphra.

La Responsable de programmes Gouvernance locale, Décentralisation et Education, Anouk Van Neck et le Chef de la Section Gouvernance, Sécurité et Secteur privé, Thomas Huyghebaert, rendront bientôt compte à leur hiérarchie. Mais avant cela, Thomas Huyghebaert a accepté se confier à la presse.


Savoir comment « iCivil » fonctionne en cliquant ici


« Nous avons visité iCivil et la Direction de l’état civil de Ouagadougou dans le cadre de notre intervention dans le domaine de l’état civil. Dans ce contexte, nous regardons les différentes solutions disponibles visant à améliorer l’état civil. Il nous faut regarder toutes les options, certes, mais les solutions basées sur les nouvelles technologies représentent le futur. Il est clair que ce qu’on a vu est fort intéressant », a-t-il laissé entendre.

Vidéo – La Délégation de l’UE prend contact avec iCivil

Selon lui, c’est surtout l’approche qui est intéressante et il s’agit de voir comment avec les TIC, l’on puisse aller plus vite, être plus efficace et être beaucoup plus proche du citoyen. Pour rappel, après de longues années de recherches, deux co-inventeurs, Adama Sawadogo et Francis Bourrières, ont trouvé en 2015 « iCvil ». La solution durable de modernisation de l’état civil est en test dans plusieurs centres de santé au Burkina. Elle fait par ailleurs des émules dans de nombreux autres Etats à travers le monde.

Noufou KINDO

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article du même genre