Côte d’Ivoire: l’opposition annonce une « marche de la colère » samedi

919 0

La « marche de la colère » selon son initiateur, Pascal Affi N’Guessan, président du Front Populaire Ivoirien, FPI, et chef de l’opposition politique est organisée le samedi 17 mai prochain pour protester contre une situation politique fragilisée par les mutineries répétées de soldats dans le pays. 

Selon Affi N’Guessan qui a insisté sur le caractère pacifique de cette manifestation, son parti, le Front populaire ivoirien (FPI) va « manifester contre une situation politique chaotique, notamment contre les mutineries qui ont fragilisé l’autorité de l’Etat et ont porté gravement atteinte à la crédibilité des institutions, montrant ainsi que le pays ne dispose par d’une armée républicaine, mais d’une milice composée d’ex-combattants », a-t-il confié à l’AFP, avant de poursuivre: « on ne va pas assister impassible, sans réaction, à la déconfiture des institutions du pays ».

Bénéficiant du soutien de « partis frères » et d’organisations syndicales, cette marche, s’en tenant à ses organisateurs, sera l’occasion de déplorer, également, « une mauvaise gouvernance », « une justice aux ordres, la faillite de l’armée, la caporalisation de l’administration et des médias d’Etat ».

Durant le mois de Mai dernier, les mutineries de soldats et les soulèvements d’anciens rebelles démobilisés à Abidjan, Bouaké et plusieurs autres villes du pays avaient paralysé le pays.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                     Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre