Stanislas Ouaro : « Il y a urgence à agir dans le système éducatif »

1236 0

Le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation (MENA), Stanislas Ouaro, en compagnie de plusieurs de ses collaborateurs, a rencontré les acteurs du monde éducatif dans les régions de l’Est, du Centre-est et du Centre-sud dans le cadre d’une tournée, du 8 au 11 juin 2018. Le but visé à travers ces rencontres, c’est de toucher du doigt les réalités, de rassembler les préoccupations des partenaires et faire le point de la mise en œuvre du protocole d’accord signé entre le gouvernement et la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE).

A bâtons rompus. Parfois, le ton est monté. Mais au finish, la convivialité a pris le dessus et le dialogue a prévalu. Que ce soit à Fada N’Gourma dans la région de l’Est, à Tenkodogo dans le Centre-est ou à Manga dans la région du Centre-sud, les acteurs intervenants de près ou de loin dans le monde éducatif ont répondu présents. Les différents acteurs ont loué l’initiative prise par le premier responsable du ministère de l’éducation.

Lire 👉👉 Insécurité : 19 écoles étaient fermées dans la région de l’Est

En rencontrant les partenaires sociaux, les chefs d’établissements, les promoteurs privés, les enseignants, les responsables municipaux, les parents d’élèves et les responsables de l’éducation au niveau déconcentré, il s’est agi pour Stanislas Ouaro, ministre de l’éducation, de tendre une oreille attentive aux préoccupations de ses collaborateurs et de les rassurer quant à la mise en œuvre des engagements pris par le gouvernement burkinabè.

Les principaux sujets abordés par le ministre ont concerné la mise en œuvre du protocole d’accord signé entre le gouvernement et les syndicats de l’éducation le 27 janvier 2018, les questions sécuritaires et l’incivisme en milieu scolaire, le port du voile dans les établissements, le transfert de compétences (…). Concernant le protocole d’accord, le ministre a annoncé qu’« un travail a été fait » et que « tout évolue».  Pour preuve, il avance la restauration de la bourse.

Lire 👉👉 Écoles mal construites : Le langage de vérité de Stanislas Ouaro

Sur les questions sécuritaires, la situation était critique dans certaines régions du Burkina notamment dans le Nord où 60 écoles avaient été fermées, dans l’Est avec la fermeture de 18 écoles et dans le Sahel où également une centaine n’était plus fonctionnelle. Sans entrer dans les détails, le ministre a informé de la réouverture de plusieurs écoles dans le Sahel et le Nord du pays. Pour la région de l’Est, toutes ont repris service.

Par ailleurs, le ministre de l’éducation a annoncé l’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre l’incivisme et la consommation des stupéfiants en milieu scolaire. Par rapport au port du voile, selon M. Ouaro, « il n’est pas interdit, mais les établissements ont des règlements intérieurs. Le voile est autorisé tant que la tenue scolaire est visible ».

Lors du passage du Pr Stanislas Ouaro dans les trois chefs de région, des questions et des doléances ont été soumises au ministre. Il s’agit entre autres de l’existence des écoles sous paillote, la mauvaise qualité des manuels scolaires, la vétusté des moyens roulants, la mise en œuvre dans les délais des points du protocole d’accord, le respect de la mesure de plafonnement du nombre d’élèves dans les classes, la revue à la hausse de la subvention de l’Etat aux établissements privés, l’approvisionnement à temps des cantines scolaires, les arriérés de paiement des frais de vacation et les mandatements des enseignants.

Lire 👉👉 Des examens spéciaux prévus pour des élèves du Nord et du Sahel

Le ministre Ouaro, en réponse à toutes ces préoccupations, a rassuré les différents acteurs qu’elles seront examinées. Mais il a invité chaque acteur à s’impliquer pour l’atteinte des objectifs fixés et des chantiers déjà entamés.  

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article du même genre