Présimètre : Reconnaissance à l’Assemblée générale des Nations Unies

1864 0

La Commission de l’Union Européenne (UE) a inscrit à l’agenda de l’Assemblée Générale des Nations Unies, UNGA73-2018, une session spéciale pour distinguer et promouvoir des initiatives exemplaires ayant un effet positif sur les droits humains, la participation citoyenne et la redevabilité. Il s’agit de démontrer qu’au-delà de l’habituel sombre  tableau des droits humains, des expériences réussies méritent d’être valorisées et passées à l’échelle.

Luther Yaméogo a reçu les ovations de l’assemblée

Le Présimètre a ainsi été nominé par le Rapporteur Spécial de l’UE sur les droits humains pour sa contribution signifiante au contrôle citoyen de l’action publique au Burkina Faso et présenté à New York, le jeudi 27 Septembre 2018. Les présences du SG des Nations Unies  Antonio Guterres, de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Mme Michelle Bachelet, de la Haute Représentante et vice-présidente de la commission européenne Federica Mogherini et du rapporteur spécial de l’union européenne pour les droits de l’homme en ont rehaussé l’importance et l’éclat.

Bien que portées pour la plupart par des réseaux de la société civile, ces Good Human Right Stories ont été présentées par les Ministres des affaires étrangères des 13 pays dont les expériences ont été plébiscitées, en présence des promoteurs et représentants, pour reconnaître et encourager le nécessaire dialogue des acteurs de la gouvernance démocratique, en respectant les principes d’indépendance, d’influence politique par le plaidoyer et la subsidiarité.

Pour le Burkina Faso, le Ministre Alpha Barry, ministre burkinabè des affaires étrangères, a présenté l’exemple de la redevabilité en marche du Burkina, portée par la société civile grâce au Présimetre et à l’expertise de Diakonia/CODEL, avec l’appui de la délégation de l’Union européenne, de la Suède et de la Suisse.

Le Chef d’orchestre du Présimètre, Luther Yaméogo, a reçu la reconnaissance publique du représentant spécial de l’Union européenne,  Stavros Lambrinidis et les ovations de l’assemblée présente à cette session spéciale. « Sur le chemin de la co-construction d’une société de justice, la démocratie reste le meilleur monde des droits humains et la redevabilité au cœur de la bonne gouvernance (…).C’est l’engagement du peuple burkinabè pour un développement démocratique fondé sur l’équité qui est à nouveau reconnu», a-t-il indiqué.

En rappel, le Présimètre est également lauréat du premier Prix Participation Citoyenne et Démocratie, décerné en décembre 2017 par Transparency International et CFI Médias.

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre