Burkina : Issa Bebané diagnostique la valorisation des langues nationales

Issa Bebané a soutenu son mémoire en master recherche en science de la communication et de l’information le 1er février 2020 à l’Institut panafricain d’étude et de recherche sur les médias, l’information et la communication (IPERMIC).

La suite après cette publicité

Pendant un exposé de 15 minutes, Issa Bébané a séduit le jury et l’assistance sous le thème « Diagnostic de la valorisation des langues nationales à travers les chaines de télévisions BF1, Burkina info et la rtb télé ».

Selon le nouveau chercheur, le choix de ce thème est parti du contexte selon lequel, bien qu’étant composé d’une population qui ne parle pas majoritairement le français, cette langue domine sur les chaines de télé.

Issa Bébané a fait des propositions pour faciliter la promotion des langues nationales parmi lesquelles, la théorie de communication à double étage. « C’est une théorie qui exige de mettre l’accent sur la formation des opinions », a laissé entendre Issa Bébané.

Selon lui, les leaders d’opinion influents peuvent être utilisés pour valoriser les langues nationales. Ces leaders permettront de briser le complexe qui fait que les gens ont du mal à parler leurs langues nationales dans les chaines de télévisions. « On voit souvent le président du Faso (Roch Kaboré, NDLR), Zéphirin Diabré ou encore Simon Compaoré qui préfèrent se prononcer en langues nationales sur des questions brûlantes », a admiré Issa Bébané.

Le président de jury, Dr Registre Dimitri Balima, a tenu à féliciter M. Bébané pour son courage. C’est très exceptionnel de soutenir un mémoire après avoir fini les cours théoriques qu’en 2019, commente-t-il. Aussi, le président trouve-t-il que le contenu du travail est à saluer. « Je vous félicite parce que votre document est assez solide » a lâché Dr Registre Dimitri Balima.

Avec une note de 15/20 qui lui donne droit à la mention « bien », Issa Bébané qui devient officiellement chercheur compte poursuivre ses travaux afin de mettre en lumière les langues nationales à l’instar d’autres pays de la sous-région.

Amadou ZEBA (Stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page