3e édition Grand prix Aujourd’hui au Faso : La surprise Issouf Ilboudo

La troisième édition du Grand prix cycliste du journal Aujourd’hui au Faso, a tenu ses promesses ce dimanche 23 mai 2021 sur l’Avenue Charles de Gaulle de Ouagadougou. Le coureur de l’Association des jeunes cyclistes de Koudougou (AJCK) s’est imposé dans un finish en solo.

La suite après cette publicité
La confiance de ses coéquipiers a permis à Issouf Ilboudo de remporter le 3e Grand prix Aujourd’hui au Faso

Cela fait désormais sept ans que nos confrères du journal Aujourd’hui au Faso contribuent à informer la société burkinabè. Chaque année, le journal célèbre son anniversaire à travers un grand prix cycliste sur l’avenue Charles de Gaulle de Ouagadougou. L’édition 2021 s’est disputée le dimanche 23 mai 2021.

Cette course a réservé une surprise aux amateurs de la petite reine. Malgré le thermomètre qui indiquait 40 degrés, les coureurs se sont lâchés. Parti à 7h59, c’est Boureima Nana qui a créé la sensation en prenant seul la tête de la course dans ce circuit fermé de 127, 500km, soit environ 4 km à parcourir 30 fois. Mais l’échappée est rattrapée.

Après ce travail, c’est au tour de Issoufou Ilboudo de prendre le relais à 12 heures de la course, il réussit à s’échapper. Derrière, Aziz Nikièma, Daouda Soulama  Rawendé, Moukaila tentent la chasse du fuyard. Mais Mathias Sorgho et ses camarades bien placés dans le peloton réussissent à réduire l’allure du peloton. Ce qui profite bien à Issouf Ilboudo qui roule presqu’en solo pendant près de 50 km sous les encouragements du public.

La prise de risque de Ilboudo

Parmi eux, certains doutent de la capacité du coureur à finir la course tandis que d’autres parient sur un finish en solitaire. Sur les derniers kilomètres, Ilboudo donne tout et franchit seul la ligne d’arrivée tout essoufflé. Il est suivi dans l’immédiat par son coéquipier Mathias Sorgho (AJCK) et Bachirou Nana. Temps mis, 3h34mn02s, soit une vitesse moyenne de 37,49km/h pour une arrivée aux alentours de 11h25.

Après l’adversité pendant la compétition, les coureurs ont posé pour symboliser également leur unité

« C’était une course difficile même si tous les coureurs aujourd’hui sont en forme. L’échappée de Boureima Nana nous a arrangés. Entre temps, Mathias Sorgho m’a fait savoir qu’on misait sur moi pour remporter la course. J’ai donc décidé d’attaquer et ça a marché pour moi », explique Issouf Ilboudo à l’arrivée.

Issouf Ilboudo remporte le maillot jaune, la somme de 250 mille francs CFA en plus du trophée. En tout, près de 900 mille francs CFA ont été distribués comme récompenses. Cette troisième édition du Grand prix Aujourd’hui au Faso a été parrainée par le président de l’Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé.

« J’ai été émerveillé »

Selon son représentant Emile Bazyomo, en soutenant cette discipline, l’objectif est d’exprimer un soutien à un sport populaire au Burkina Faso et encourager l’ensemble des acteurs socio-économiques qui peuvent s’engager à soutenir les sports orphelins comme le cyclisme qui n’ont pas de sponsors. « J’ai été émerveillé par l’enthousiasme et la bravoure de beaucoup d’acteurs sur le terrain. J’ai moi-même fait le circuit et je me suis rendu compte qu’il fallait beaucoup d’efforts pour tant de tour et rester en forme », explique Emile Bazyomo.

« C’était un succès parce que les coureurs ont fait un grand effort parce qu’avec la chaleur, ce n’était pas évident. Même si nous avons quelques éditions, il y avait plusieurs raisons comme le Covid-19. En organisant cette compétition, c’est la vision de Aujourd’hui au Faso d’aller très vite », a expliqué Aline Bamouni, la directrice déléguée du journal Aujourd’hui au Faso.

« Aujourd’hui au Faso est vraiment un grand partenaire. En organisant jusqu’à trois éditions, il faut dire que c’est un journal qui nous soutient beaucoup. Et quand on parle de sport, on parle forcément des journalistes », estime le président de la Fédération burkinabè de cyclisme Ignace Amédé Béréwoudougou. Cette compétition permet de véritablement lancer la saison sportive en cyclisme du fait du Covid-19.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page