Tour du Bénin 2021 : Les champions sont de retour

Le retour des Etalons cyclistes du Bénin étaient très attendu par les fans. Dominatrice de la compétition avec six victoires d’étapes remportées et le titre de meilleures équipes, les Etalons cyclistes ont foulé le sol de Ouagadougou ce dimanche 23 mai 2021.

La suite après cette publicité
Paul Daumont a dominé le Tour du Bénin en remportant quatre étapes sur six

Depuis quelques années, le tour du Bénin est une affaire burkinabè. Les Etalons cyclistes ont montré leur suprématie en remportant les cinq premières places de la compétition. Une performance unique dans cette compétition. La véritable vedette de cette 16e édition du Tour cycliste international du Bénin était Paul Daumont. Le Burkinabè a dominé la compétition.

« On est très content d’avoir pu obtenir ce résultat cette année sur le tour du Bénin.  Cette joie que les supporters nous témoignent, c’est cette même joie qu’on avait sur le vélo. Nous sommes heureux d’avoir réussi cette mission », a expliqué Paul Daumont à son arrivée à Ouagadougou. La pression était grande pendant la compétition, selon Paul Daumont dans la mesure où il fallait défendre le maillot jaune acquis dès la première étape du tour du Bénin.

« J’ai pu compter sur l’aide de mes coéquipiers »

« C’est de la pression mais c’est un soulagement. On a poussé un ouf de soulagement lorsqu’on a franchi la ligne d’arrivée d’autant qu’on a récupéré le maillot dès la première étape. Cela implique de le défendre tous les jours, souligne Paul Daumont content d’avoir pris des responsabilités. J’ai pu compter sur l’aide de mes coéquipiers, l’encadrement technique, ce qui m’a facilité la tâche. Cela fait plaisir d’avoir des responsabilités. On espère que cela pourra continuer comme ça dans le  futur ».

Lors de la troisième étape, Paul Daumont a célébré son arrivée comme le coureur belge Philippe Gilbert qui avait réalisé pareil geste lors du tour de Flandre 2017 après une victoire d’étapes. Depuis lors, le jeune cycliste burkinabè a rêvé de faire de même.

« Je suis allé au bout de moi-même »

« Cela coïncidait avec mes débuts dans le vélo. Quand j’ai vu cette célébration à la télé, cela m’a mis plein d’étoiles dans les yeux. Je me suis dit que si un jour je devenais cycliste, ce serait mon rêve de réaliser cette célébration », raconte Daumont. En faisant ce geste, cela signifiait-il que la course était facile pour lui ? «Non, répond-t-il, Ce jour-là, j’ai souffert de crampes. C’était difficile. Je suis allé au bout de moi-même. Mes coéquipiers m’encourageaient à chaque fois qu’on se croisait. Il y avait le coach qui m’arrosait tout le temps parce qu’il faisait chaud. S’il y a des écarts comme cela, cela veut dire que le terrain est difficile. Il y a deux seules étapes arrivées groupées ».

Le président de la Fédération burkinabè de cyclisme (FBC) Ignace Amédé Béréwoudougou a salué la performance des Etalons cyclistes qui honorent le Burkina Faso. Il se dit émerveillé de la prestation des coureurs burkinabè qui ont fait carton plein. « Ce qui s’est passé au Bénin, c’est du jamais vu », a-t-il mentionné.

La prochaine compétition pour les Etalons cyclistes reste le Tour international du Cameroun prévu du 29 mai au 6 juin. Cette fois, il faudra encore élever plus le niveau.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page