Ouagadougou : Armés de kalachnikov, ils semaient la terreur dans plusieurs quartiers  

Le commissariat de police de l’arrondissement (CPA) de Boulmiougou a mis fin aux agissements d’un « trio » de présumés délinquants qui sévissaient dans plusieurs quartiers de la ville de Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Dans un communiqué diffusé le mardi 25 mai 2021, la Police nationale a présenté un groupe composé de trois présumés malfaiteurs qui a à son actif, un triste bilan : plusieurs agressions armées occasionnant parfois des pertes en vies humaines.

Ce groupe, armé de fusil kalachnikov et d’un pistolet automatique, de couteau, d’arraches clous et portant parfois des cagoules opérait à Bonam, Pissy, Cissin, et Sondogo, des quartiers de la ville de Ouagadougou, a été mis aux arrêts par les forces de l’ordre.

« De Cissin à Sondogo en passant par Pissy, ce groupe a semé la terreur car leur mode opératoire était très violent », a précisé la Police nationale dans son communiqué.

Après leur arrestation, la Police a pu saisir un lot de matériels dont un fusil kalachnikov avec son chargeur garni de vingt-sept (27) munitions, un (01) pistolet automatique de calibre 7,62 mm plus un (01) chargeur garni de six (06) munitions, trois (03) vélomoteurs dont deux (02) de marque Yamaha modèle Sirius et un (01) de marque Yamaha, modèle Force X et des arrache-clous.

Des armes saisies par la Police nationale
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page