Simon Compaoré : « Je n’ai plus d’ambition »

Le journal « L’Observateur Paalga », dans sa parution de ce jeudi 23 septembre 2021, a accordé un entretien au Président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Simon Compaoré.   

La suite après cette publicité

D’entrée, face à nos confrères qui l’interrogeaient au sujet de sa santé physique, l’actuel président du MPP répond en ces termes : « Je tiens toujours debout, bien qu’affaibli. Quand on entame ses 70 ans bientôt, on a des bobos qu’on traîne. Mais au-delà de ces aspects physiques normaux d’ailleurs, je suis en mesure de réfléchir, je ne suis pas gaga. La tête continue de bien se porter ».

Le bilan de son mandat à la tête du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) était également au centre des échanges. A propos, Simon Compaoré ne se veut pas juge et partie. « Moi je peux dire ce que nous avons fait et tenté de faire, mais c’est aux militants et aux observateurs d’apprécier nos actions », estime-t-il.

« Bien faire et laisser apprécier », résume celui qui se définit comme un « homme de terrain« . Réussir sa mission est pour lui, arriver à relever les défis ciblés malgré l’adversité par son devancier et regretté Salifou Diallo.

Impacter positivement la qualité de la vie des citoyens des villes et des campagnes afin de montrer au peuple qu’il a eu raison de faire confiance au MPP, est aujourd’hui plus qu’un credo pour Simon Compaoré.

Qu’à cela ne tienne le président du parti au pouvoir n’a pas manqué d’égrener quelques mesures jugées salutaires. « Sur le plan de la santé, nous avons contribué à la sensibilisation à cette mesure emblématique du président qui est la gratuité des soins pour les femmes et les enfants de moins de 5 ans. Vous savez que c’était une gageure.

Si l’on vous dit le nombre de milliards qui ont été engagés dans cette affaire, qu’on veuille ou non, à la fin des 10 ans que le peuple a bien voulu donner à Roch Marc Christian Kaboré, c’est la mesure emblématique qui aura marqué ses deux mandats de manière indélébile », considère- t-il.

Et le bilan que se dresse Simon Compaoré est « satisfaisant ». « Nous avons affronté les élections avec courage, par notre capacité d’organisation au niveau de notre parti et avec l’aide des partis de la mouvance, nous avons réussi à faire passer notre candidat au premier tour. Au niveau de l’Assemblée nationale, nous avons obtenu 56 députés contre 55 en 2015 », a-t-il arboré.

Si Simon Compaoré ne nie pas des petites discordances qui adviennent au sein du MPP, il note une diligence dans la gestion de ses divergences. « On avait prédit l’éclatement, ça ne date pas d’aujourd’hui. Et vous avez vu que parce qu’on sait toujours faire la synthèse des points de vue, nous sommes toujours sortis forts », a souligné le premier responsable du Parti.

D’ailleurs, ce sont des « allégations et de la bêtise » de penser qu’il existe des clans au sein du MPP, selon Simon Compaoré. Et de faire savoir que « Moi Simon Compaoré, je n’ai plus d’ambition. C’est vrai que je n’ai pas été président, mais je suis quelqu’un de très raisonnable, ça ne m’a jamais traversé l’esprit », clame-t-il.

Le MPP projette changer son organe dirigeant lors d’un congrès extraordinaire prévu les 24, 25 et 26 septembre 2021. Simon Compaoré ne sera pas candidat à sa propre succession. « Vous verrez dans ce pays, il y a encore des hommes d’honneur. Des gens qui savent rester zen », lâche-t-il.

Et de poursuivre : « On ne peut pas empêcher les gens de raconter ce qu’ils veulent, mais je voudrais dire par rapport à tout ce qui se dit là qu’il n’y a pas de bagarre entre le petit frère Bala Sakandé et moi. Il n’est pas le seul, ils sont nombreux à être à la direction du parti, mais je n’ai pas de problème avec quelqu’un ».

Simon Compaoré semble désormais en trains de préparer sa retraite politique : « Je ne pense qu’il existe quelqu’un qui est sorti du ventre de sa mère avec le mot « politique » écrit sur son front et au moment où il meurt, il est écrit « né politique, mort politique », parce que c’était son destin. Non, je ne le pense pas…« 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page