Cinéma au Burkina Faso : « Madame l’Ambassadrice » bientôt sur les écrans

Après « Carton rouge », la réalisatrice burkinabè Augusta Palenfo, revient avec son deuxième film dénommé « Madame l’Ambassadrice ». L’avant-première de ce nouveau long métrage, qui sera sur les écrans du 20 décembre 2021 au 2 janvier 2022 au Ciné Burkina, a été présentée à la presse ce samedi 18 décembre 2021.

La suite après cette publicité

« Madame l’Ambassadrice » est un film long métrage à travers lequel la réalisatrice Augusta Palenfo, suscite la prise de conscience sur la valorisation des potentialités locales. L’idée du film est partie d’un constat quotidien, selon la réalisatrice.

« C’est une histoire vraie que j’ai juste tirée pour pouvoir donner une leçon. On n’a pas besoin d’aller ailleurs pour se faire une place chez soi parce qu’on doit s’imposer et réussir chez nous-mêmes. Nul n’est parfait ailleurs », a-t-elle indiqué.

Augusta Palenfo, réalisatrice du film

D’ailleurs, la réalisatrice interpelle la population résidentielle ainsi que la diaspora sur des notions de patriotisme. « Il y a de ceux qui voyagent qui se prennent comme des Européens et qui ne veulent même pas qu’on parle de ce qui concerne leur pays, leur origine. Et ça existe vraiment que des gens refusent tout contact avec leur origine et c’est vraiment dommage », a indiqué Augusta Palenfo.

Aussi, le film fait une ouverture sur des canaux possibles de valorisation et de vulgarisation des produits locaux burkinabè.  « Mon souhait pour ce film est qu’il soit vu par tous les Burkinabè d’abord et tous les Africains. Pour moi, que les membres du gouvernement y compris les diplomates puissent voir ce film qui valorise le patrimoine culturel afin qu’on s’y retrouve », a-t-il laissé entendre.

Le film a couté « entre 45 à 50 millions FCFA », selon Augusta Palenfo. Elle attend voir une consommation massive de la part des cinéphiles. A travers le film, Augusta Palenfo s’intronise alors comme une figure de valorisation de la culture burkinabè.

Le film est programmé au Ciné Burkina du 20 décembre 2021 au 2 janvier 2022 pour des séances de 18h30 ; 20h30 ; 22h30.

Akim KY

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page