Burkina Faso : Jus de fruits Malia, le « bon goût de l’Afrique » produit à Bobo

Au Burkina Faso, l’offre de boissons naturelles s’est améliorée avec l’arrivée de « Malia », un jus 100% naturel, fabriqué par la société « AFRIDIA INDUSTRIES » à Lôguôfourousso dans la commune de Bobo-Dioulasso. A peine lancé, le jus Malia attire de plus en plus de consommateurs.

La suite après cette publicité

« La marque de jus Malia est une gamme de 5 saveurs de fruits 100% naturels à savoir le jus d’orange, le cocktail mangue-banane, le cocktail mangue-ananas-passion, le nectar de mangue-orange et le nectar de mangue », présente le Directeur général de AFRIDIA INDUSTRIES Abdoul-Aziz Nassa.

Après la révision du code des investissements, AFRIDIA IDUSTRIES invite l’Etat à lutter contre la fraude

L’objectif visé étant de valoriser le secteur de la production agricole estimée à 200. 000 tonnes de mangues par an et d’améliorer l’offre de jus de fruits dans le pays. « En 2022, nos prévisions en termes de collecte sont estimées à 17 tonnes de mangues fraiches », précise le DG de AFRIDIA INDUSTRIES.

Selon son responsable technique Sylvain Coulibaly, la gamme Malia répond aux normes internationales de qualité et dispose de la certification Iso 22001. Pour conquérir le marché des jus, AFRIDIA INDUSTRIES a élaboré une stratégie commerciale qui s’appuie sur un vaste réseau de grossistes et de détaillants.

Disponibles dans les surfaces de la ville de Bobo, le jus Malia bénéficie d’une clientèle croissante

« Nous proposons à notre clientèle, des jus au format de 1 litre aux prix allant de 1000 francs CFA à 1100 francs CFA. Le carton de ce format contenant 6 packs est vendu à 5500 francs CFA. Tandis que le pack de 0,5 litre est vendu à 600 francs CFA et son carton de 12 à 6150 francs CFA », présente Abdoul-Aziz NASSA.

Après la cérémonie de lancement officiel du jus Malia, effectuée le vendredi 17 décembre 2021, nous l’avons retrouvé dans les rayons de plusieurs boutiques où vendeurs et consommateurs se laissent conquérir par son goût « naturel ».

« Dès que j’ai gouté le jus Malia, j’ai tout de suite retrouvé la délicieuse saveur de nos mangues locales, et j’ai aimé », confie Farida SOUARE que nous avons rencontrée dans la ville de Bobo-Dioulasso, le lundi 20 décembre 2021.

Celle qui a découvert cette marque de nectar au détour d’une fête en a déjà fait sa « boisson préférée ». Le tenancier de sa boutique d’approvisionnement située à l’entrée de Bobo, sur la route de Dédougou, à l’instar des autres détaillants, témoigne de la présence d’une clientèle de plus en plus croissante. « Une fois qu’un client paye le nouveau jus Malia, il revient toujours », explique Adama.

Des milliers d’emplois

AFRIDIA INDUSTRIES selon son Directeur général est le diminutif de « Afriki dia » qui signifie en langue Dioula, « le bon goût de l’Afrique ». Avec un capital de 15 milliards de francs CFA, d’un taux de 100% d’actionnariat burkinabè, sa création a été facilitée grâce à l’adoption du nouveau code d’investissement qui accorde des exonérations fiscales aux entreprises pourvoyeuses d’emplois.

Cependant, l’entreprise sollicite plus d’engagement de la part de l’Etat. « Nous avons bénéficié de l’attribution du Régime C du nouveau code d’investissement. Mais nous souhaitons le renforcement du contrôle de l’importation frauduleuse des produits qui minent le secteur industriel », exhorte Abdoul Aziz Nassa. AFRIDIA INDUSTRIES a une capacité de création de 239 emplois directs et 5000 emplois indirects dont 99% profitent aux nationaux.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page