Mort de Ladji Yoro : Le Balai Citoyen demande « une enquête judiciaire crédible »

Ceci est un communiqué du Mouvement Le Balai Citoyen suite au décès de Soumaïla Ganamé alias Ladji Yoro.

L’attaque du convoi de Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) et de civils dans les environs de You, sur le tronçon Ouahigouya-Titao, a couté la vie à 41 Burkinabè dont le célèbre VDP Soumaïla GANAME alias Ladji Yoro. Cette embuscade tendue par des groupes terroristes survient après celle du 9 décembre dernier dans les mêmes circonstances et lieux, dans la zone de You, et qui a fait 14 morts dont 13 VDP.  

La suite après cette publicité

Dans ces circonstances douloureuses, le Balai Citoyen présente ses sincères condoléances à la famille biologique de Ladji Yoro, à ses proches, aux populations du Loroum, du Nord et à l’ensemble des VDP du Burkina Faso.

Ladji Yoro était un symbole de courage, de détermination et de patriotisme dont notre pays est à la recherche pour sa sécurité et son progrès. Dans l’histoire des peuples, aucune guerre ne s’est gagnée sans le courage, la détermination et l’engagement ferme des hommes et femmes au front.

C’est ce modèle de bravoure et de combativité que Ladji Yoro et ses hommes incarnaient. Perdre alors un combattant de sa trempe, c’est se rappeler sans cesse de cette partie du territoire national, le Loroum et environnants, chèrement défendue et protégée par cet intrépide combattant civil et sa troupe qui se sont battus jusqu’au sacrifice suprême pour défendre la terre où leurs placentas ont été enterrés, la terre de leurs ancêtres.

Les combats entre le groupe de VDP dirigé par Ladji Yoro et les terroristes se sont déroulés à environ 35 Kms de Ouahigouya et 12 kms de Titao. Pourquoi, malgré la proximité, il n’y a pas eu un renfort du détachement militaire à ces VDP et civils pris en embuscade par l’ennemi ? Après les drames de Solhan, d’Arbinda et d’Inata, il est inadmissible que des Burkinabè se fassent massacrer de la sorte sans une intervention rapide et conséquente des détachements militaires les plus proches.

C’est pourquoi, nous demandons une enquête judiciaire crédible pour élucider les circonstances de ce drame qui a couté la vie à Ladji Yoro, à ses hommes et aux commerçants qu’ils escortaient.

Ladji Yoro est tombé les armes à la main. A l’image de son combat, le Loroum et le Burkina Faso doit se relever les armes au poing pour nettoyer chaque centimètre carré du pays de ces hommes sans foi ni loi.

En cette période de deuil national, le Balai Citoyen, tout en rendant un vibrant hommage à Ladji Yoro et à ses hommes tombés sur le champ d’honneur, voudrait rappeler une fois de plus au président KABORE et à son équipe qu’un pays ne se gère pas par procuration,  par un laisser-aller suicidaire et qu’il faille urgemment se retrousser les manches pour garder le Burkina Faso dans sa superficie initiale parce que, comme le disait Norbert ZONGO, « personne n’aura un avenir dans un pays qui n’en a pas ».

Notre nombre est notre force !

Ensemble, on n’est jamais seul !

Pour le Balai Citoyen, la Coordination Nationale

Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page