Hervé Ouattara : « Même Blaise Compaoré n’a arrêté personne en 2014 »

Face à la presse, le mardi 28 décembre 2021, les cinq initiateurs de la marche du 27 novembre ont réaffirmé  leur engagement à poursuivre leur ’’combat’’ qui est d’exiger la démission du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. 

La suite après cette publicité

‹‹ Nous lançons un appel au peuple burkinabè, à nos militants et sympathisants de se tenir prêts pour un mot d’ordre qui viendra à être lancé  dans les jours à venir sur l’appel à la démission pure et simple du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et son gouvernement ››, a lancé Abdoul Karim Baguian alias Lota. Pour lui, le président du Faso n’est pas l’homme de la solution. ‹‹ Le vrai malheur du Burkina Faso depuis qu’il existe, c’est lui (Roch Kaboré) ››, a-t-il soutenu.

Mamadou Drabo, un autre instigateur de la marche du 27 novembre, membre du mouvement Sauvons le Burkina Faso, a affirmé que la démission du président du Faso n’est pas négociable. « Nous voulons rassurer les journalistes pour leur dire que la démission du président est non négociable. C’est-à-dire au jour d’aujourd’hui, nous devons faire le choix entre le Burkina Faso et le président Roch Marc Christian Kaboré. Et nous, c’est le Burkina Faso que nous, on a choisi. Et Roch doit partir. La démission du président Roch Marc Christian Kaboré est non négociable », a-t-il déclaré.

De son côté, Adama Tiendrébéogo dit Colonel  a laissé entendre que la situation du pays actuellement est inqualifiable avec le nombre croissant des personnes déplacées internes et le nombre de morts, à la suite des attaques terroristes. Il a poursuivi qu’il prêt à refaire la prison, si c’est cela, le sort qui est réservé à toute personne qui demandera la démission du président Roch Kaboré.

« Demander la démission du président Kaboré, si c’est ça qui va nous amener en prison, moi je suis prêt à repartir en prison. Parce que j’estime que nous sommes déjà même en prison. Regardez la situation que nous vivons.  Le président Kaboré, on ne devait même pas chercher à  demander sa démission. C’est lui-même qui devait démissionner », a-t-il martelé.

Selon lui, le président du Faso doit s’armer de courage et présenter sa démission comme il a fait en allant déposer sa candidature à la CENI. « C’est lui-même qui venu avec ses documents pour dire qu’il veut être candidat. La situation du pays, tout le monde la voit, la constate mais les gens n’ont pas le courage de dire la vérité au président Kaboré. L’heure est grave. Il doit rendre le tablier », a-t-il soutenu.

Et d’ajouter que : « comment expliquer dans un pays que les militaires soient escortés par des VDP ? par des civils ? Si c’est ça, il faut reverser tous les VDP dans l’armée pour qu’on puisse les considérer comme les militaires. Comment on peut expliquer ça ? Ou bien l’armée n’existe plus ? Qu’on nous dise clairement les choses que l’armée n’existe plus ».

Quant à Hervé Ouattara, un autre leader de la manifestation du 27, les acquis démocratiques engrangés sont mis à mal. « Même Blaise Compaoré que ceux là ont combattu pour être là où ils sont n’a arrêté personne en 2014 », a-t-il dit en appelant le peuple à se tenir prêt pour le prochain mot d’ordre qu’ils pourraient lancer très bientôt.

Marcel Tankoano, l’autre ténor de ce groupe a confié que personne n’essayera de les intimider de se taire sur la situation sécuritaire du pays. « On a parlé de Yoro depuis avant hier, on a oublié Inata, on oublié Solhan, on a oublié Toéni, est-ce qu’il faut continuer dans ça ?», a-t-il questionné.

À noter que dans leur point de presse, les caciques de la marche du 27 novembre ont tenu à dire merci au peuple burkinabè notamment leurs avocats pour le soutien à l’égard lors de leur arrestation.

Willy SAGBE

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

  1. Soyez pas rigolo jusqu’à ce point ! Depuis quand un fuyard a le temps et les couilles d’arrêter son poursuivant?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page