Lassina Zerbo : « Nous allons agir sur les causes immédiates de l’insécurité »

Le Premier ministre, Lassina Zerbo, nommé le 10 décembre 2021, a présenté devant l’Assemblée Nationale sa déclaration de politique générale conformément aux dispositions de l’article 63 de la Constitution, ce vendredi 7 janvier 2022. 

La suite après cette publicité

Dans sa déclaration, le Premier ministre, Lassina Zerbo, a indiqué que sa feuille de route comporte 4 grands piliers dont le retour de la paix, la sécurité, la consolidation de la résilience  et  le  retour des déplacés internes dans leurs localités d’origine.

A l’écouter, le rétablissement de la sécurité constitue les vœux ardant des Burkinabè alors qu’en dépit des efforts consentis, l’intégrité du territoire est mis à mal.

La  relecture des textes relatifs à l’emploi des VDP 

« Nous allons agir sur les causes immédiates de l’insécurité et les causes profondes », a affirmé Lassina Zerbo. Il a ajouté que les départements en charge des armées et de la sécurité intérieure ont reçu des instructions pour dérouler les mesures d’urgence issues de la stratégie nationale de défense.

Sur le Plan stratégique, le Premier ministre a annoncé que le gouvernement proposera la relecture des textes relatifs à l’emploi des VDP pour régler leur situation et la mobilisation efficiente des ressources afin qu’ils contribuent plus efficacement à la lutte contre le terrorisme.

Il a souligné que le Gouvernement procèdera également à l’établissement de partenariats stratégiques et poursuivra la réorganisation du dispositif de sécurité nationale afin d’aboutir à un meilleur maillage sécuritaire du territoire.

« La nécessité de rompre la dynamique de psychose entretenue aussi bien par les terroristes que par des relais opportunistes » 

Sur le plan opérationnel, dans la dynamique des réaménagements entrepris par le Président du Faso, le Premier ministre a noté que le gouvernement travaillera au renforcement des effectifs, des moyens logistiques et matériels des FDS dans le cadre de l’opérationnalisation de la Stratégie de défense nationale et de ses instruments de mise en œuvre compris dans la loi de programmation militaire 2018-2022.

Il s’agira de générer des capacités opérationnelles supplémentaires, de renforcer leur capacité d’adaptation aux terrains, selon lui.

« Nous inscrivons aussi comme priorité dans cette lutte, la nécessité de rompre la dynamique de psychose entretenue aussi bien par les terroristes que par des relais opportunistes. Si le ressenti d’un certain sentiment d’insécurité peut être légitime dans ce contexte, il reste que nous devons faire en sorte que chacun de nos compatriotes comprenne et mesure sa responsabilité dans la diffusion, le partage d’informations erronées, qui en fin de compte, font l’affaire des ennemis qui nous attaquent et démobilisent nos propres forces », a-t-il déclaré.

En soutien à la lutte contre le terrorisme, Lassina Zerbo a laissé entendre que le ministre en charge des finances proposera au Conseil des ministres, le mécanisme de contribution des concitoyens. Cette contribution constitue une  réponse à l’appel lancé par le Chef de l’Etat le 25 novembre 2021 à toutes les filles et fils du Burkina Faso de consentir à l’effort de guerre.

Affirmant que le gouvernement est conscient que le succès des opérations militaires est aussi fortement dépendant du moral des combattants engagés dans la défense du pays,  il a indiqué que les ministres des armées et de la sécurité intérieure ont été chargés d’engager les mesures nécessaires pour améliorer les dispositifs d’allocation et de payements des primes d’indemnités aux soldats, le soutien au supplétif des FDS  et la prise en charge des victimes et  ayants droit.

« Très prochainement le gouvernement engagera une relecture de la loi sur les pupilles de la nation », foi de Lassina Zerbo.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page