Assistance technique : Des experts chinois en visite au centre régional de formation à Ouagadougou

Une équipe du projet d’assistance technique de la République Populaire de Chine aux centres de formation professionnelle au Burkina Faso était au centre régional de formation  professionnelle de Ouagadougou, ce jeudi 24 février 2022.

La suite après cette publicité

Le projet d’assistance technique de la République populaire de Chine aux centres de formation professionnelle au Burkina Faso est le premier projet de coopération dans le domaine de l’enseignement professionnel après la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays.

La première phase de mise en œuvre s’est déroulée de juin 2018 à juillet 2019. La deuxième phase s’étend de janvier 2021 à janvier 2023. Des experts spécialisés dans les domaines comme l’informatique, la maintenance automobile, contrôle numérique, l’électromécanique, la plomberie sanitaire et de l’électrotechnique vont soutenir les centres de formation professionnelle du Burkina Faso.

Projet d’assistance technique de la République Populaire de Chine aux centres de formation professionnelle au Burkina

Le projet consiste à établir une relation de collaboration avec les centres de formation professionnelle, à élaborer des manuels de formation et des didacticiels systématiques pour l’enseignement afin que les différents centres puissent améliorer leurs normes d’enseignement et de gestion.

Dans le cadre de ce projet, la République populaire de Chine a envoyé des experts pour appuyer les centres de formation professionnelle au Burkina Faso. Ce jeudi 24 février 2022, une équipe des experts en plomberie sanitaire était dans le centre régional de formation professionnelle de Ouagadougou. Dans ce centre, des apprenants de la première année sont formés en plomberie sanitaire.

Lire également 👉Formation professionnelle au Burkina Faso : La Chine offre des kits à 50 meilleurs apprenants

Tahirou Oualli, formateur en plomberie au centre professionnel régional de Ouagadougou, a indiqué que depuis la reprise du centre par la République Populaire de Chine, la collaboration se déroule normalement.

Cependant, il a précisé que la langue fait souvent défaut. « On arrive pas souvent à comprendre exactement ce qu’ils nous demandent de faire », a-t-il précisé.

Djamila Kobré, apprenante en première année en plomberie, a relevé que la formation se déroulait très bien. Elle a affirmé être venue à la plomberie car la gente féminine abandonne ce secteur qui est pourtant porteur selon elle.

Egalement, Daouda Ouédraogo en classe de première année en plomberie, a relevé qu’il était ravi de suivre cette formation. « La formation se déroule très bien. On a appris beaucoup de choses. Je peux faire quelques branchements avec les PVC », a-t-il laissé entendre.

Tahirou Oualli, formateur en plomberie au centre professionnel régional de Ouagadougou

L’expert chinois en plomberie, Gu Yong, a fait savoir qu’il était satisfait du niveau des apprenants car ils ont la volonté d’apprendre.

A l’écouter, cette coopération bilatérale en matière d’enseignement professionnel vise l’amélioration effective du niveau de développement de l’enseignement professionnel, de la modernisation de l’éducation au Burkina Faso et de la qualité professionnelle des jeunes burkinabè et dans une certaine mesure à la résolution des problèmes de l’emploi des jeunes.

Lire aussi 👉Projet Mil Chine/Burkina : Un bilan positif après trois ans d’existence

En rappel, les deux projets ont permis d’envoyer 18 experts professionnels et techniques au Burkina Faso pour réaliser des travaux d’enseignement et de formation en matière d’éducation professionnelle. Au cours du projet, la mission a également aidé plus de 30 personnes du Burkina Faso dans le domaine de l’enseignement professionnel à suivre divers formations et perfectionnements en Chine.

En plus, 20 jeunes étudiants sélectionnés dans tous les centres de formation professionnelle du Burkina Faso ont bénéficié d’un stage de sept mois en Chine, principalement dans les filières de la mécanique de précision, du froid et la climatisation et de l’électromécanique.

Jules César KABORE

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page