La Coalition des Patriotes Africains (COPA-BF) prévoit une marche de soutien au MPSR en mars 2022

La Coalition des Patriotes Africains (COPA-BF) était face à la presse ce jeudi 24 février 2022 à Ouagadougou. Le but de ce point de presse était de faire une lecture croisée des actions menées depuis la prise du pouvoir par le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR). 

La suite après cette publicité

« Avènement du MPSR : un mois après, que retenir ? », est le thème développé au cours de ce point de presse. Autrement dit, afin d’apporter des éléments de réponse sur les inquiétudes des populations, les débats de la Coalition des patriotes africains se sont essentiellement portés sur les attentes réelles des populations, de la refondation de l’Etat, du choix des partenariats internationaux au niveau géopolitique et géostratégique.

De l’avis de cette organisation de la société civile, la population burkinabè doit apporter véritablement son soutien au nouveau pouvoir afin de réussir la mission qui lui est assignée. « Nous sommes derrière nos autorités présentes et actuelles pour les accompagner dans cette nouvelle dynamique de gestion de notre pays. Il ne faut pas se laisser embrigader dans certains paradigmes, qui sont de nature à condamner toute autorité qui vient de s’installer », a lancé Roland Bayala, porte-parole de la COPA-BF.

Roland Bayala porte parole du COPA-BF

En outre,  Roland Bayala a invité les nouvelles autorités à prendre leurs responsabilités pour assurer ce pourquoi ils ont pris le pouvoir. Ainsi, dit-il, ces derniers doivent travailler de concert avec la population afin de s’extirper du gouffre sécuritaire et humanitaire.

Néanmoins, le porte-parole de la coalition estime que l’heure n’est point aux jugements et aux conclusions quant à la capacité des nouvelles autorités à se défaire de l’hydre terroriste. « En un mois c’est quand même assez tôt. C’est vrai que les gens meurent au front. Mais ils ont déployé des moyens pour que cela puisse un tant soit peu résoudre ce problème.

En attendant de déployer les grands moyens, habituellement, c’est 100 jours qu’on donnait au président élu », a-t-il insisté tout en demandant aux uns et aux autres de faire confiance au nouvel homme fort du pays.

D’ailleurs, pour démontrer leur soutien au MPSR, la COPA-BF a initié un rassemblement panafricain fin Mars 2022 à Ouagadougou. Des leaders panafricanistes de divers pays d’Afrique et de la diaspora sont attendus pour cette occasion.

Aminata Catherine SANOU

Burkina24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page