Lutte contre le terrorisme : « Nous devons nous associer » (Lieutenant-Colonel Daba Naon du MPSR)

En prélude aux assises nationales, l’adoption des textes de la transition et l’investiture du président de la transition prévues pour se tenir le lundi 28 février 2022, le Lieutenant-Colonel Daba Naon du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) a animé un point de presse ce samedi 26 février 2022 à Ouagadougou. Il s’est agi de donner les orientations attendues lors de cette rencontre. 

La suite après cette publicité

A la suite de la réception du rapport de la Commission technique d’élaboration de projets de textes et de l’agenda de la Transition le 23 février 2022, le président du Faso a décidé d’organiser des assises nationales pour la validation dudit document.

Le Lieutenant-Colonel Daba Naon, du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), a rappelé qu’en une semaine la commission a pris en compte les contributions de toutes les forces vives du pays à savoir plus de 9100 contributions directes dont une centaine de documents physiques.

Cette commission a proposé trois projets de textes que sont la charte constitutionnelle de conduite de la transition, l’agenda de la transition et les valeurs cardinales de la transition.

Lire également 👉Projet de textes et agenda de la Transition : Le président du Faso reçoit le rapport de la commission technique d’élaboration

Dans l’optique d’une démarche consensuelle et inclusive, le président du Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, a initié des assises nationales le lundi 28 février 2022 à Ouaga 2000 afin de recueillir les recommandations et de valider le document final qui servira de guide aux actions à entreprendre pour conduire le Burkina Faso vers des élections libres et transparentes.

Le Lieutenant-Colonel Daba Naon a précisé que cette rencontre réunira des représentants de toutes les forces vives de la Nation et notamment des représentants de personnes déplacées internes.

A l’écouter, les travaux des assises nationales consisteront à l’examen et l’adoption de la charte de la transition, l’examen et l’adoption de l’agenda de la transition, l’examen et l’adoption de la charte des valeurs, la désignation du Président de la transition et l’investiture du président de la transition.

« La lutte contre le terrorisme est assez complexe. Elle a besoin de tous les acteurs. Nous devons nous associer, nous entendre sur l’essentiel pour pouvoir gagner cette guerre. Si nous ne nous entendons pas, si nous partons en rangs dispersés, nous assurons la garantie de ne jamais gagner cette guerre », a-t-il relevé.

Il a ajouté que la charte de la transition mettra fin à l’acte fondamental. Au regard de la dégradation de la situation sécuritaire malgré l’avènement du MPSR, le Lieutenant-Colonel Daba Naon a laissé entendre que le MPSR entend le cri de cœur de la population de Djibo et de ce qui se passe sur le territoire national.

« Nous faisons beaucoup de choses. L’avènement du MPSR le 24 janvier 2022 ne signe pas la fin du terrorisme le 25 janvier 2022. C’est un processus et c’est avec tout le monde », a-t-il expliqué.

Il a profité inviter l’ensemble de la population à s’impliquer sans réserve dans le processus en cours pour une restauration de l’intégrité du territoire.

Jules César KABORE

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page